Publié par
Il y a 10 années · 1 minute · Java / JEE

Laissez les coder !

Les grands intégrateurs ont depuis longtemps institué un chemin d’évolution basé sur la gestion de projets. Les jeunes débutants, le plus souvent de formation ingénieurs, sont rapidement formés à encadrer des équipes de développeurs et à piloter les projets : la voie royale ! Ces dernières années, vue la complexité technique des nouvelles architectures, une autre voie a émergé : la filière technique. Cette dernière destinée à promouvoir les compétences techniques et d’architectures applicatives, plus en adéquation avec une formation initiale d’ingénieur. Cependant la pression économique impose que ces personnes progressent rapidement vers une spécialité, une expertise (J2EE ; Les bases de données ; La sécurité …) et en les affectant de plus en plus à des missions en parallèle (2 jours chez Untel, 1 jour sur le projet Bidule). Cette rapidité de progression pose toujours le même souci : qui développe réellement l’application ? Très souvent des stagiaires ou, dans le meilleur des cas, de très jeunes embauchés après leur formation.

Les techniques de développement demandent de plus en plus d’être polyvalent : de l’écriture de requêtes SQL à la présentation des données dans une page JSP. Cette polyvalence ne s’acquière pas en quelques années et nécessite également de rester à jour dans ses connaissances. Alors pourquoi propulser ces personnes dans d’autres fonctions ?

Intégrer dans une équipe de développement un ou plusieurs développeurs expérimentés permet deux choses :

  • Accélérer les phases de codage et de validation technique et fonctionnelle : l’expérience permet de réduire le nombre d’allers retours entre ces deux étapes.
  • Créer une continuité de savoir et d’intérêt entre de jeunes débutants et des profils tels que les chefs de projets voire même les architectes.

Reste à définir la notion d’expérience. Deux composantes rentrent en jeux : les années passées à exercer cette compétence, 3 à 5 ans et surtout le nombre de projets, 5 à 10. Ce dernier point est très important : confronter sa compétence à différents clients, technologies ou architectures est essentiel pour aguerrir les meilleurs développeurs !

Alors laissez les coder !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *