Revue de Presse Xebia

Revue de Presse Xebia
La revue de presse de l’actualité Java/J2EE hebdomadaire proposée par Xebia.

Actualité éditeurs / SSII

Le coin de la technique

Evènements de notre communauté en France et à l’étranger

Actualité éditeurs / SSII

JEE 6 commence à apparaître chez JBoss

Quelques jours avant la finalisation de Glassfish V3, l’implémentation de référence de la nouvelle spécification JEE, JBoss met à disposition une première milestone de JBoss AS 6.0, le serveur d’application que l’éditeur destine à implémenter JEE 6.

Ce premier jet apporte seulement 3 des composants propres à JEE 6 :

Pourquoi ces composants en particulier ? Parce qu’il s’agit soit des composants pour lesquels JBoss est responsable de l’implémentation de référence, soit, dans le cas de JSF 2, d’une implémentation de référence empruntée à Sun. Or, ces composants sont forcément finalisés puisqu’ils seront intégrés à l’implémentation de référence de l’ensemble de la spécification JEE 6 qu’est Glassfish V3, qui sera disponible dans quelques jours (peu après la finalisation de la spécification le 10 décembre).

JBoss AS 6.0 M1 embarque Hibernate 3.5.0 beta 2, or Steve Ebersole, un des membres de l’équipe Hibernate, expliquait que le support de JPA 2 dans cette version était encore partiel. Aucune indication n’est par contre donnée quant au statut de l’autre composant majeur de JEE 6 qu’est EJB 3.1.

Aucune roadmap n’est annoncée, mais il semble raisonnable de penser à une finalisation pour fin 2010. Si l’on regarde la vitesse de déploiement des serveurs Java EE 5, rares seront donc les privilégiés qui pourront utiliser Java EE 6 avant 2011 voire 2012…

Le coin de la technique

Sortie de TeamCity 5

Fin de semaine dernière est sortie la nouvelle version du serveur d’intégration continue de JetBrains à savoir TeamCity (via JavaLobby). Cette version 5 apporte son lot de nouveautés et elles sont assez alléchantes, jugez par vous-même :

  • support d’Amazon EC2 avec un agent de build sur le Cloud permettant de faire du build distribué,
  • meilleur support de maven,
  • templates de build (préférences partagées),
  • intégration avec les gestionnaires de bugs YouTrack, Jira et Bugzilla,
  • archivage de projets,
  • command line tool (build sans plugin intégré à l’IDE),
  • back-up and restore pour simplifier la maintenance de TeamCity,
  • ainsi que plusieurs nouvelles fonctionnalités et corrections de bugs dont le support de Git et la compatibilité du plugin TeamCity avec IntelliJ IDEA CE.

Les licences ne changent pas, laissez-vous tenter !

Apache Camel continue d’évoluer

Claus Ibsen, un membre de l’équipe Apache Camel, annonce une nouvelle version 2.1 du moteur de médiation d’Apache.

Il liste les principales nouveautés parmi lesquelles on notera un effort particulier pour apporter une gestion plus robuste des routes :

  • Amélioration des messages d’erreur fournit au démarrage en cas de mauvaise définition d’une route.
  • Il est désormais possible de définir un ordre de démarrage pour les routes.
  • Il est également possible d’indiquer si une route doit être auto-démarrée.

Poursuivant dans cette voie, Claus Ibsen explique son intention d’apporter un graceful shutdown à Camel pour la version 2.2, ce qui permettrait un arrêt de l’ESB sans perdre de messages. Cet arrêt sans perte est dors et déjà possible avec la version 2.1 mais nécessite plusieurs manipulations via JMX (arrêt des routes, puis arrêt du moteur lorsque plus aucun message n’est en cours de traitement).

James Strachan, créateur du projet, expliquait lors de Devoxx 2009 que la majorité de ses clients déployaient Camel sur Tomcat, Jetty ou ServiceMix pour bénéficier d’un environnement de monitoring plus riche et d’une structure plus familière pour l’administration. Ces pratiques montrent les besoins de robustesse des entreprises quant aux déploiements Camel. Ces améliorations, répondant à des problématiques réelles lors de l’utilisation de Camel pour la médiation, devraient donc être accueillies avec joie par les équipes utilisant ce framework.

Evènements de notre communauté en France et à l’étranger

Suite et fin, traduction de la deuxième partie de DDD Quickly

Dans la revue de presse du 10 octobre 2009, nous avons relayé l’information de la traduction de la première partie de DDD Quickly.

La traduction de la deuxième et dernière partie est terminée. Ce livre est disponible sur le portail DDD France.

Dans cette deuxième partie : On y retrouve des techniques pour mettre en oeuvre DDD sur de gros projets impliquant plusieurs équipes, mais aussi pour refactorer un domaine et gérer sa croissance, notamment à travers la distillation et l’identification d’un Coeur de Domaine. (source sur le blog de Guillaume)

Félicitations à Guillaume Lebur pour ce gros travail, et bonne lecture de DDD Vite fait au pied de votre arbre de Noël !

Billets sur le même thème :

2 commentaires

Laisser un commentaire