Publié par

Il y a 9 années -

Temps de lecture 9 minutes

Revue de Presse Xebia

Revue de Presse Xebia

La revue de presse de l’actualité Java/J2EE hebdomadaire proposée par Xebia.

Actualité éditeurs / SSII

SOA

Le coin de la technique

Actualité éditeurs / SSII

Du BI en SaaS gratuit pendant un an avec Tibco

Tibco vient de mettre à disposition sa suite Spotfire Business Intelligence en mode SaaS gratuitement pendant une année. Cette nouvelle solution permet d’importer des données depuis diverses sources, telles que les feuilles excel, les bases de données Access, Oracle, … et de les présenter dans des rapports interactifs, facilitant ainsi leur analyse.

Spotfire présente deux principaux avantages :

  • Le mode SaaS de la solution accélère la construction des rapports BI et par conséquence leur mise à disposition au business, en éliminant tout le temps de mise en place des infrastructures habituellement nécessaires pour ce genre de projet.
  • L’autre grande nouveauté mise en avant par l’éditeur est le côté social de sa solution. L’utilisateur de Spotfire, pourra partager ses rapports avec ses collaborateurs situés n’importe où dans le monde pour une plus grande interactivité.

Plus de détails sur le site de l’éditeur.

Sortie de la version 6 du portail open-source Liferay

Brian Chan, fondateur du projet Liferay, vient d’annoncer sur le blog de l’entreprise la sortie de la 6ème version du portail open-source.

Cette nouvelle version apporte son lot de nouveautés :

Gestion de contenu :

  • Possibilité de partager du contenu entre différentes communautés grâce à l’ajout d’un scope Global, et d’un nouveau portlet d’administration (Asset Publisher Portlet).
  • Utilisation de tags et de catégories pour une meilleure organisation et une recherche plus précise des informations.
  • Gestion de la validation et de la parution des articles à l’aide d’un Workflow pouvant s’appuyer sur jBPM 3.0, puis prochainement sur la solution BPMS d’Intalio.

Administration du portail :

  • Mise en place d’indicateur JMX pour le monitoring des performances des différents portlets déployés sur le portail.
  • Ajout d’un système d’audit permettant d’enregistrer un certain nombre de mesures, pouvant être traitées ultérieurement (Audit Framework).
  • Intégration avec les systèmes de reporting Jasper Reports et BIRT à travers le nouveau module Report Engine Framework.
  • Simplification de l’administration du portail grâce à l’ajout d’une nouvelle console basée sur l’exécution de scripts.

Interfaces utilisateur :

  • Ajout d’un nouveau composant appelé Dockbar qui améliore la navigation au sein des différentes communautés du portail.
  • Possibilité de créer en un clic une nouvelle communauté ou une nouvelle page, en indiquant simplement le Template de page à utiliser.
  • Réorganisation du portlet Document Library afin de simplifier la gestion des documents au sein du portail.

Extension et intégration :

  • Ajout du module Generic Asset Framework, permettant d’interagir simplement avec les Workflows internes du portail ainsi que sur les options de sécurité.
  • Intégration avec le framework Web Alloy UI, permettant de créer simplement des interfaces en HTML 5 s’appuyant sur les standards du W3C.
  • Mise en place d’un framework de script permettant d’étendre les applications créées en dehors du portail.
  • Nouvelle intégration native du portlet Document Library avec les solutions de gestion de documents et notamment Documentum, ainsi que l’amélioration de l’intégration avec Sharepoint.

Avec cette nouvelle version de Liferay Portal, Liferay continu d’étoffer son offre Portail et montre qu’il reste parmi les leaders du domaine. L’intégration avec les outils de BPM, de reporting et de gestion de documents du marché montre la volonté de la société de se diriger de plus en plus vers une solution ouverte et inter-connectée.

Pour plus d’information sur les nouveautés :

Toutes les nouvelles fonctionnalités de la version 6.0
La liste des changements sur le JIRA du projet

Spring facilite l’adoption d’AMQP

Comme on pouvait s’y attendre avec le rachat de RabbitMQ par VMWare, Spring intégre petit à petit des fonctionnalités facilitant l’adoption d’AMQP.

Le premier milestone de Spring AMQP 1.0.0 matérialise cet effort. Un gros point de satisfaction, Spring ne s’est pas contenté de fournir la partie cliente Java de RabbitMQ mais propose une réelle abstraction du protocole AMQ. Par contre la gestion des versions de la spécification reste un peu flou. Elle semble caler sur la version 0.8 tout en étant compatible avec la 0.9.1.

La distribution vient avec 4 modules : spring-amqp, spring-rabbit,spring-rabbit-admin et spring-erlang. Ce dernier est le plus inattendu et la documentation semble indiquer que le projet est expérimental. Pour rappel le serveur de RabbitMQ est implémenté en Erlang, un langage très perfomant sur les aspects concurrentiels.

La documentation, bien qu’incomplète, a la bonne idée de proposer plusieurs cas d’utilisation et laisse entrevoir un bon support pour Spring Integration. Cette nouvelle est quoiqu’il en soit une très bonne nouvelle pour l’adoption d’AMQP dans le monde Java. Par ailleurs Spring propose également une version .Net.

SOA

Sortie d’Apache Camel 2.4

La version 2.4.0 du projet Apache Camel est mise à disposition moins de 2 mois seulement après la sortie de la version 2.3.0. Elle vient compléter un changelog déjà très fourni sur la version précédente et apporte un certain nombre de corrections, d’améliorations et de nouveautés:

  • Le support d’OSGI Blueprint via la création d’un namespace XML adapté permettant de définir des routes Camel. Ce namespace est pour le moment uniquement exploitable via l’implémentation Blueprint ‘Apache Aries’ utilisée par le projet ‘Apache Karaf’. A noter que la définition d’errorHandler n’est pas possible pour le moment.
  • Un moteur de routage asynchrone non bloquant complet: tous les patterns d’intégration sont supportés ainsi que différents composants: JBI, NMR, CXF, Jetty et Netty.
  • La version de Spring utilisée par Camel passe à la 3.0.3 marquant ainsi la fin du support de la branche 2.0 (La version 2.5 étant encore supportée). Le support de Spring Security pour sa part change également de version et passe à la 3.0.3.RELEASE.

La version 2.3.0 proposait déjà de nombreuses améliorations majeures telles que le support des Property placeholders qui manquaient cruellement, ainsi que le support d’un nombre conséquent de nouveaux composants (camel-exec, camel-nagios, camel-netty, camel-spring-spring-security, camel-crypto, …). Le projet Camel devrait à coup sûr continuer à faire parler de lui dans les prochains mois, tout en s’imposant un peu plus comme un acteur majeur dans le milieu des frameworks d’intégration.

Le coin de la technique

Scala 2.8 enfin finale !

Après plusieurs mois de bêtas et de release candidates, voici enfin venir la toute dernière version de Scala en finale à savoir la 2.8.0 ! Cette version quasi majeure est considérée par beaucoup comme une 3.0 tellement les nouveautés sont nombreuses.

Au menu : la nouvelle API collection, la spécialisation de type, une nouvelle implémentation des Array, les arguments nommés et par défaut, les Package Objects, le support des continuations ou bien encore le REPL amélioré. Les nouveautés étant nombreuses, je pense que cette nouvelle version mériterait bien son petit article, n’est-il pas ? ;-)

La mise à jour de Scala par votre IDE est possible, pour les autres le téléchargement de la distribution se passe par ici.

BigPipe : L’optimisation du temps de chargement selon FaceBook

Après les outils Yahoo (YSlow) et Google (Google Speed), c’est au tour de facebook de sortir de son chapeau une arme secrète pour réduire le temps de chargement des pages. Cette fois la solution est tout autre, ni Sprite CSS, ni JavaScript compacté, il faut paralléliser le chargement des pages par blocs. Avec BigPipe, le serveur envoi un bloc d’en-tête HTML qui s’occupe de charger la librairie BigPipe et fournit un template pour positionner les blocs appelés ‘pagelet’. Le serveur va ensuite envoyer toujours dans la même réponse, un bloc JavaScript par pagelet invoquant une méthode de chargement. L’objet Json fournit en paramètre contient le contenu HTML, l’URL de la CSS et celle du JavaScript nécessaire. Pendant que le navigateur charge une CSS et affiche un nouveau bloc HTML, le serveur est encore en train d’injecter ses pagelets.
Avec ce système, facebook a réussi à réduire le temps de chargement perçu par les utilisateurs. Ils précisent diviser par deux le temps de chargement pour la plupart des navigateurs. A l’exception de Firefox 3.6 qui n’a gagné que 22% de temps de chargement.

Twitter abandonne le stockage sur Cassandra

L’affaire avait fait grand bruit en février : Twitter abandonne MySql pour stocker ses tweets sous Cassandra. Cet abandon donnait à Cassandra une légitimé hors des murs de Facebook. Malheureusement, le soufflet vient de brutalement retomber. Twitter fait machine arrière (ou plutot clarifie son propos, car il y a eu incompréhension (sic)) : les tweets sont stockés et continueront à l’être sous MySql. Cassandra est utilisé au sein de l’entreprise, mais pour d’autres besoins (via TechCrunch). Il se murmure que Cassandra serait au cœur de la prochaine étape de la monétisation de Twitter, un moteur d’analyse public en temps réel. Cette utilisation de Cassandra en interne est confirmée sur le blog de Twitter.

Alors, pourquoi ce changement de stratégie ? Nous n’allons certainement pas hurler avec la meute qui, dès cette annonce a fait fleurir des analyses plus ou moins fantaisistes sur la tenue à la charge de Cassandra, son exploitabilité, et sur tous les défauts que l’on peut prêter à un tel produit. Nous nous rangeons plutôt du coté de ceux qui pense que le timing est mauvais. Tout d’abord parce que Twitter subit actuellement de fréquents pic de charge qui entrainent des coupures de service. Cet effet Coupe du monde de football devrait néanmoins commencer à retomber. La continuité de service semble être la priorité actuellement en terme d’évolutions techniques et architecturales. Ensuite, nous l’avons déjà évoqué, Twitter entre dans une phase où l’entreprise tente de monétiser son service. C’est là aussi, n’en doutons pas, un poste de développement important, avec de nombreux services à créer et à roder.

Pour conclure, nous conservons notre confiance à Cassandra. Son abandon par Twitter (sur une fonctionnalité identifiée, celle du stockage des tweets) est une information stratégique d’importance (MySql garde la confiance d’un des plus grand stockeur du monde web), mais reste un choix stratégique et pas forcément technique. Nous continuerons donc à suivre avec attention les développements de Cassandra, et du NoSql en général.

Publié par

Publié par Xebia France

Xebia est un cabinet de conseil international spécialisé dans les technologies Big Data, Web, les architectures Java et la mobilité dans des environnements agiles. Depuis plus de 15 ans, nous avons la volonté de partager notre expertise et nos actualités à travers notre blog technique.

Commentaire

1 réponses pour " Revue de Presse Xebia "

  1. Publié par , Il y a 9 années

    Et oui ca y est *enfin*, Scala 2.8 est sorti ! Un 14 juillet, si c’est pas un signe que la révolution est en marche…

    J’en profite pour signaler (à nouveau) l’existence du Paris Scala User Group

    La prochaine réunion devrait avoir lieu en septembre, et avec un peu de chance[1], je vous présenterais l’API collection de Scala 2.8 – et c’est une bonne occasion de voir plein de cas d’application des fonctions d’ordre supérieures, comme ca on fait d’une pierre deux coups !

    Le PSUG: http://groups.google.com/group/paris-scala-user-group

    [1] pour moi, pas pour ceux qui vont subir les heures de présentation ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous recrutons

Être un Xebian, c'est faire partie d'un groupe de passionnés ; C'est l'opportunité de travailler et de partager avec des pairs parmi les plus talentueux.