Publié par

Il y a 9 années -

Temps de lecture 4 minutes

Revue de Presse Xebia

Revue de Presse Xebia
La revue de presse de l’actualité Java/J2EE hebdomadaire proposée par Xebia.

Actualité éditeurs / SSII

Le coin de la technique

Actualité éditeurs / SSII

James Gosling sur l’affaire Oracle vs Google

James Gosling revient sur l’épisode Oracle vs Google avec un article dans lequel il nous donne quelques éléments pour mieux comprendre la politique de Sun vis à vis de Java et des brevets :

  • Sun a principalement déposé des brevets afin de se protéger d’éventuelles attaques venant de ses concurrents. Un épisode malheureux dans lequel Sun fut attaqué par IBM concernant un brevet sur les processeurs RISC leur fit prendre conscience qu’il était nécessaire de posséder un arsenal de brevets. Le procès se termina en effet en leur défaveur et ils durent payer d’importantes indemnités à IBM, les mettant au bord du dépôt de bilan.
  • Les brevets sur la technologie Java et le choix de la license CDDL avaient pour but de garantir l’interopérabilité des applications java sur les différentes plateformes. Cette protection a donné lieu à un procès entre Sun et Microsoft car ce dernier avait fournit une implémentation d’un machine virtuelle Java sur laquelle le code ne s’exécutait pas de la même manière que sur les autres JVM (dont celle de Sun) qui respectaient les spécifications. La machine virtuelle java de Google présentant elle aussi des problèmes d’interopérabilité, Oracle se sert de cette jurisprudence pour les poursuivre.
  • Sun aurait souhaité obtenir une partie des bénéfices générés par la plateforme Android mais sans succès. Il semble donc qu’Oracle souhaite continuer dans cette voie mais en choisissant de sortir l’artillerie lourde pour parvenir à ses fins.

Cette affaire a un effet néfaste sur l’image de Java et James Gosling, loin de cautionner l’action d’Oracle, regrette l’absence de moralité des grandes compagnies informatiques actuelles.

ActiveMQ 5.4.0

Un peu moins d’un an après la dernière release, Apache sort une nouvelle version de son broker de message. Au-delà des 283 bugs résolus, on notera quelques nouvelles fonctionnalités intéressantes:

  • Priorité des messages: Jusqu’à maintenant pour jouer sur la priorité de certains messages sur d’autres il fallait contourner le problème en utilisant plusieurs queues de messages qui pouvaient être, elles, priorisées. Le point de blocage jusqu’à maintenant était lié à l’ordonnancement des messages, trop gourmand en temps. Ce problème semble être en partie réglé et le paramètre priorité du message JMS (inclus dans l’API) sera pris en compte.
  • Planifier ses messages: ActiveMQ possède à présent un planificateur persistant de message. En d’autres termes, il est possible à l’envoi du message de préciser la date réelle de l’envoi et la durée entre la répétition d’un envoi. L’interface permet même de préciser tout cela sous la forme d’une entrée CRON. Ceci peut être assez intéressant pour par exemple faire du heartbeat (envoi d’un message à intervalle régulier pour s’assurer du fonctionnement de l’application ou faire des calculs de performance).
  • WebSocket: Le sujet est à la mode, surtout avec l’émergence d’HTML 5, HornetQ le propose également sur sa dernière version. Il s’agit d’utiliser le broker de messages depuis du code javascript. Tout comme HornetQ, ActiveMQ utilise son protocole de message simplifié STOMP. Deux librairies javascripts sont proposées sur leur site: Stomple et stomp-websocket.

Hormis ces nouveautés, des améliorations ont été apportées sur OSGI et le shell unix.

Le coin de la technique

Hibernate ne supporte plus CGLIB

Historiquement CGLIB a rendu de nombreux services à Hibernate et Spring pour permettre de manipuler le bytecode Java. Par exemple, vous avez sans doute déjà vu passer un proxy préfixé par CGLIB lorsque vous débuggez votre application. Mais récemment, Steve Ebersole, développeur chez Hibernate, a annoncé qu’il n’y aurait plus de support pour cette librairie. Cette décision aurait été prise non pas pour des raisons purement techniques mais parce que cette librairie n’aurait plus de support et semble figée à la version 2.2 qui date de 2008. L’auteur donne pour exemple un ancien bug sur une incompatibilité de version de la librairie ASM (qui manipule à un niveau plus bas le bytecode) avec celle de Spring et qui mit un an à être corrigé.

Hibernate à présent privilégiera Javassist, un projet JBoss (tout comme Hibernate, tiens, tiens…), aux fonctionnalités similaires mais encore en vie. Reste à savoir si Spring suivra la même démarche.

Publié par

Publié par Xebia France

Xebia est un cabinet de conseil international spécialisé dans les technologies Big Data, Web, les architectures Java et la mobilité dans des environnements agiles. Depuis plus de 15 ans, nous avons la volonté de partager notre expertise et nos actualités à travers notre blog technique.

Commentaire

1 réponses pour " Revue de Presse Xebia "

  1. Publié par , Il y a 9 années

    OpenJDK est sous licence GPLv2 avec Classpath Exception (pas CDDL)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous recrutons

Être un Xebian, c'est faire partie d'un groupe de passionnés ; C'est l'opportunité de travailler et de partager avec des pairs parmi les plus talentueux.