Publié par

Il y a 9 ans -

Temps de lecture 3 minutes

Devoxx – Augmenter votre productivité avec Mylyn

Et c’est parti pour les Tools in action avec pour ma part la session Augmenter votre productivité avec Mylyn de Oliver Gierke, SpringSource.

Mylyn, c’est le framework ALM (Application Lifecycle Management) d’Eclipse. Il réorganise tout l’IDE autour de tâches. Celles-ci seront ensuite traduites par Mylyn pour nos différents outils comme notre gestionnaire de sources, notre intégration continue ou bien encore notre bugtracker. Le développeur pourra ainsi ne se préoccuper que de ses tâches, Mylyn s’occupant du reste.

Oliver Gierke nous oriente vers 3 grands domaines concernant cette fameuse productivité recherchée du développeur : focus, productivity et traceability.

Focus

Tout se passe dans l’onglet Task List d’Eclipse avec une liste de tâches à effectuer. A noter qu’on ne peut activer qu’une seule tâche à la fois.

Le concept : chaque tâche aura son propre contexte de travail.

Ainsi, dès lors que l’on a activé une tâche, l’onglet Task List se vide et laisse apparaître tous les fichiers sur lesquels nous sommes en train de travailler. L’intérêt est que si l’on change en cours de route de tâche, la nouvelle tâche repartira d’un contexte vide et, en revenant sur notre première tâche, on récupérera notre contexte avec tous nos fichiers modifiés.

Productivity

L’idée ici est de gagner du temps en ayant tout de suite à sa disposition les bons outils intégrés dans son environnement de travail. En effet, avoir plus d’une dizaine d’outils répartis sur son IDE, dans son navigateur, sur son desktop… cela donne des alertes un peu n’importe où :-) Il faut donc passer d’un patchwork à un integrated toolset.

Par défaut, Mylyn gère un nombre assez important de bugtrackers et d’outils en tout genre avec dans le désordre : Bugzilla, Jira, Bamboo, Crucible, Trac, Mantis, Hudson, Egit, CVS…

Pour la récupération des informations de l’outil, prenons par exemple Jira, il est possible de définir ses propres requêtes afin de ne récupérer qu’une certaine partie des bugs. Pour la saisie d’un bug, on dispose d’un éditeur Rich Task Editor pour la saisie des informations liées au bug (OS, version…) et pour la partie commentaire on dispose de l’éditeur WikiText qui nous permet d’écrire de la syntaxe Wiki.

Toujours en terme de productivité, il est possible d’organiser ses requêtes ou ses outils en Working Sets. On pourra aussi exporter ses contextes avec de les partager avec toute l’équipe.

Traceability

Ce concept découle du point précédent. On peut ainsi pour une tâche donnée récupérer toute les informations utiles du type qui, quoi et pourquoi, tout étant regroupé en un seul point.

Démo

Vient ensuite une petite démo avec un projet directement connecté sur le bugtracker de SpringSource :

Code2Cloud

Pour terminer, Oliver nous parle de Code2Cloud, la solution complète de SpringSource pour simplifier la vie du développeur (annonce faite au SpringOne2GX 2010).

Pourquoi parler de Code2Cloud ? Bugzilla, Git, Hudson, STS mais surtout…. Mylyn ! Olivier propose l’exemple de son intégration avec Spring Insight. On pourra ainsi configurer Spring Insight pour créer automatiquement un bug dans le bugtracker pour toute exception levée par l’application. Le bug sera bien sûr rempli avec la stack trace dans le bon champ, les classes impactées, OS/versions… Tout ceci toujours prévu pour le premier trimestre 2011.

Pour conclure

A noter enfin que Mylyn sous-projet de l’IDE Eclipse est devenu top level Eclipse project depuis mi-Septembre. Il rejoint entres autres WTP et EMF dans cette short list de projets qui représentent les secteurs clés d’Eclipse.

L’outil est bon mais pour ma part un point très gênant réside toujours : Un changement de contexte ne met pas de côté les changements effectués à la manière d’un git stash que l’on pourrait récupérer plus tard avec un pop. Si vous connaissez un plugin ou une petite commande qui fait ça, n’hésitez pas à commenter !

Publié par

Publié par Romain Maton

Après trois années passées chez Improve Technologies, Romain est aujourd'hui consultant Java/JEE chez Xebia. Mission après mission, il s’est forgé une solide expérience en développement Web et logiciel. Il dispose ainsi d'une très large compétence sur l'emsemble de l'ecosystème JEE, que ce soit sur les bonnes pratiques d'architecture, sur les frameworks de développement ou sur les interfaces client riches. Inconditionnel du pair programming, certifié Scrum Master, c'est un fervent disciple des méthodes Agiles. Romain est aussi un contributeur actif de la revue de presse Xebia. Il traite de nombreux sujets tels que RIA, API Java, frameworks ou bien encore Scala.

Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous recrutons

Être un Xebian, c'est faire partie d'un groupe de passionnés ; C'est l'opportunité de travailler et de partager avec des pairs parmi les plus talentueux.