Revue de Presse Xebia

Revue de Presse Xebia

La revue de presse de l’actualité Java/J2EE hebdomadaire proposée par Xebia.

Actualité éditeurs / SSII

SOA

Le coin de la technique

Actualité éditeurs / SSII

Apple va collaborer au projet OpenJDK

Presque un mois après son annonce retentissante d’arrêter l’édition de la JVM pour Mac, Apple dans un récent communiqué de presse, a annoncé sa future collaboration avec Oracle pour contribuer au projet OpenJDK. Il rassure ainsi sur le futur des JVM pour OS X. Avec dernièrement le soutien d’IBM et maintenant d’Apple, le projet OpenJDK a de beaux jours devant lui. On espère que la qualité de l’intégration sera au rendez-vous pour les nombreux développeurs Java sous Mac.

Apple a confirmé que le JDK6 restera disponible de chez eux, pour OS X Snow Leopard et le prochain OS X Lion. Mais à partir du JDK 7, les versions pour Mac seront distribuées directement par Oracle. Chez Apple, on se félicite de ce partenariat qui devrait assurer aux Java-istes Mac d’obtenir dans le futur des releases au même rythme que tous les autres, au lieu d’avoir toujours un cran de retard. Espérons que tout se passe pour le mieux.

Oracle et Apache: de l’eau dans le gaz

Le début de la semaine passée a vu la Fondation Apache émettre un billet qui a fait beaucoup de bruit. Dans celui-ci, elle reproche à Oracle de ne pas respecter les termes du JSPA (pour Java Specification Participation Agreement) et qui, d’après la Fondation, l’autorisent à obtenir un TCK (Test Compatibility Kit) lui permettant de redistribuer Harmony, son JDK, sous la licence Apache. Le problème, qui reste un problème de brevet et de propriété intellectuelle, est ouvert depuis un moment: en 2007 déjà, Apache avait écrit une lettre ouverte à Sun. Les choses n’ont que peu changé depuis. Sauf qu’aujourd’hui, la Fondation menace carrément de quitter le processus du JCP ! Comme l’analyse InfoQ, c’est peut-être la seule arme qui reste à la Fondation Apache. Mais serait-ce vraiment une bonne chose ?
Pour mieux comprendre les termes et enjeux de l’imbroglio dans lequel se sont empêtrées les parties, un excellent document reste la FAQ publiée à l’époque par Apache pour expliciter sa lettre ouverte à Sun. Oracle vient d’ailleurs de publier sa réponse et… le moins que l’on puisse dire, c’est que la situation semble dans une impasse, chacun restant campé sur ses positions.

Par ailleurs, il faut aussi replacer les choses dans leur contexte actuel:

  • IBM, le plus gros contributeur à Harmony, le JDK d’Apache, a récemment indiqué se rapprocher d’Oracle à travers OpenJDK. Ainsi, il se détache d’Apache qui se retrouve donc isolé.
  • Oracle a par ailleurs attaqué Google sur son implémentation d’Android, basée en grande partie sur ce même Harmony.
  • enfin, le récent regain d’intérêt envers Java SE for embedded devices n’est peut-être pas étranger à tous ces problèmes. Même si le produit « date d’avant Android », Oracle semble vouloir le renforcer. Et la première étape, comme annoncé lors de l’ARM Conference consiste à faire correspondre les numéros de versions et implémentations des versions Java SE classic et embedded. Cette version est-elle appelée à se retrouver rapidement dans les téléphones portables à grande échelle maintenant que Java ME semble dépassé ? Oracle pourrait le souhaiter, car elle n’est pas gratuite !

SOA

La SOA renait de ses cendres

C’est ce qu’affirme le Burton group après avoir fais le buzz il y a deux ans avec son acticle SOA is Dead.
En effet, le rapport du cabinet note une remontée d’intérêt concernant les projets SOA, boostée par l’émergence du cloud computing.
Il place d’ailleurs la SOA comme prérequis pour réussir ses projets dans le cloud.
Il est aussi précisé que l’échec de la SOA il y a deux ans, a été largement provoqué d’une part, par la crise économique, et d’autre part, par les différentes solutions et technologies poussées par les éditeurs.
Ainsi, il faudrait se focaliser plus sur les principes fondamentaux de la SOA pour garantir la réussite de son architecture du SI ou de ses projets de migration vers le cloud. Pour en savoir plus, les articles de ZDNet ou de EbizQ sont de bons points de départ.

Le coin de la technique

Sortie d’Hyperic 4.5

Hyperic, la solution de monitoring et de management de SpringSource/VmWare est récement sortie en version 4.5. On peut voir l’annonce sur le blog de SpringSource ou celui d’Hyperic.

Cette nouvelle version apporte quelques nouveautés telles que le support des produits GemFire (un système de cache distribué), RabbitMQ (un système de messaging) et tc Server (un serveur Tomcat modifié). On peut voir que les efforts ont été portés vers les produits de SpringSource vFabric dont Hyperic fait partie.

La grosse nouveauté de cette version 4.5 réside dans ses fondations, avec des changements importants :

  • l’utilisation du Framework Spring 3 à la place des EJB,
  • le déploiement d’Hyperic se fait maintenant sur un serveur Tomcat et non plus sur JBoss,
  • l’utilisation de Maven à la place de Ant,
  • le changement du SCM qui passe de Subversion à Git.

Ces changements ont quelques conséquences plutôt bénéfiques pour le projet. En effet, le passage au framework Spring a permis de réduire la taille du code ainsi que sa complexité. De plus le passage de JBoss à Tomcat permet un gain sensible sur le temps de déploiement, faisant par la même gagner un temps précieux aux développeurs d’Hyperic.

Ces différentes améliorations devraient permettre de faciliter l’apparition de nouveautés dans les futures versions ainsi qu’une plus grande stabilité.

S4, le nouveau jouet de Yahoo!

Cette semaine, on risque de beaucoup parler de Hadoop, en particulier grâce à Devoxx. Yahoo!, qui a fortement contribué à ce framework de Map/Reduce via la fondation Apache, prépare déjà sa succession : S4. Là où Hadoop est plutôt orienté batch, S4 a pour but d’amener au Map/Reduce une dimension temps réel, en travaillant directement sur des flux continus de données.
Yahoo! utilise d’ores et déjà S4 en production pour analyser et cibler les informations publicitaires affichées aux internautes.
Le projet vient d’être cédé à la communauté openSource, sous licence Apache 2.0.
C’est le début d’une aventure qui s’annonce longue et semée d’embuche (comme le savent déjà ceux qui, comme nous, ont essayé de faire du pseudo temps-réel avec la stack Hadoop), mais d’ores et déjà palpitante.
S4 est écrit en Java, actuellement disponible en version alpha, et cherche des contributeurs !

Billets sur le même thème :

Un commentaire

Laisser un commentaire