Publié par
Il y a 7 années · 5 minutes · Cloud, Java / JEE

Lancement du projet Platform as a Service « Cloud Foundry » de Spring Source

L’attente fut longue, depuis l’annonce du rachat de SpringSource par VMware en août 2009, cependant la synergie VMware + SpringSource semble porter ses fruits. Le terrain a été préparé consciencieusement depuis presque 2 années maintenant, puisque SpringSource/VMware a bâti au fur et à mesure son portefeuille de technologies Cloud, leur permettant à ce jour de proposer sûrement une des offres les plus prometteuses du marché, comme le montre cet historique:


La liste n’est sûrement pas exhaustive, mais tout cela ne serait pas complet si SpringSource ne proposait pas une mise à jour de son framework Spring en version 3.1. Cette version propose notamment un support de fonctionnalités de cache, un support du protocole AMQP ou bien encore un support des profils permettant de gérer plus facilement des configuration de beans différentes en fonctions des environnements.

Qu’est-ce que Cloud Foundry?

Cloud Foundry, c’est tout d’abord un projet de Platform as a Service Open-Source sous licence Apache 2.0 hébergé sur GitHub avec un site officiel. Mais c’est également une plateforme d’hébergement en mode PaaS, permettant de déployer ses applications en un clic depuis la suite applicative Spring Tool Suite. Cloud Foundry se veut être le premier fournisseur « Plateform as a Service » réellement basé sur une solution ouverte, qui n’implique pas un lock-in technologique.

SpringSource/VMware à vu les choses en grand puisque le projet se veut multi-langages en proposant le support d’au moins 3 langages différents: Java (+ différents langages tournant sur la JVM), Ruby, et JavaScript, ainsi que le support de différents frameworks/DSL Web de premier rang, tels que Rails ou bien encore Sinatra pour Ruby, ainsi que Grails pour Groovy.

Au chapitre stockage de données, l’offre de Cloud Foundry n’est pas en reste puisque sont proposés les supports d’une base clé/valeurs via le support Redis, d’une base orientée document via le support de MongoDB, et d’une base de données relationnelle via le support de MySQL.

La suite Spring Tool Suite, qui permet de développer des applications SpringSource sous Eclipse, permet d’ores et déjà d’accéder à l’ensemble de l’outillage nécessaire pour développer une application prête pour Cloud Foundry.

Bon à savoir: Une version Cloud Foundry Micro Cloud sera bientôt proposée au téléchargement, elle permettra de faire tourner dans VMware Fusion ou VMware Player une image iso correspondant à une mono instance Cloud Foundry adaptée à un Desktop.

tumblr_ljjvb5AwCd1qijq5ro1_500

Face à la richesse de la solution proposée, certains concurrents semblent faire pâle figure, et risquent d’être relégués à un rôle de challenger de second rang ou bien d’offre Cloud d’entrée de gamme.

Google et son App Engine a du souci à se faire, et va devoir être innovant s’il veut conserver une place de choix. La solution de CloudBees quant à elle est en train de se faire couper l’herbe sous le pied, puisque SpringSource/VMware propose maintenant non seulement une offre PaaS de Run at Cloud avec Cloud Foundry, mais également une offre en preview de Build at Cloud avec Code2Cloud.

Tout cela profite bien évidemment au monde du développement qui voit s’ouvrir devant lui de nouvelles perspectives qui commençaient à se faire attendre.

NB: Il est tout de même nécessaire de noter que l’accès à la Beta de la plateforme est conditionné par l’obtention d’un compte, ce qui peut mettre un certain temps. Il semblerait que les équipes aient du mal à suivre la demande. Autre point en suspens, il n’est pour l’instant annoncé aucun prix relatif à l’offre de SpringSource/VMware, espérons que les prix ne fassent pas l’effet d’un pétard mouillé. Pour le moment, l’accès à l’offre est gratuit, et ce au moins jusqu’à la fin de la Beta.

Liens intéressants

Vous trouverez quelques liens ci-dessous permettant de creuser le sujet:

Ainsi que différents articles permettant de bootstrapper rapidement un projet Cloud Foundry avec sa technologie préférée:

Alexis Kinsella
Alexis Kinsella est un consultant Xebia passionné aussi bien par les problématiques frontend (web et mobile) que backend. Après de longues années passées sur les technologies Java, Alexis a fait d'iOS, Node.js et du Cloud ( AWS Certified Solutions Architect - Associate ) ses nouveaux terrains d'expérimentation lui permettant d'explorer les architectures web et mobiles ainsi que leurs problématiques associées.

6 réflexions au sujet de « Lancement du projet Platform as a Service « Cloud Foundry » de Spring Source »

  1. Publié par Sylvain FRANCOIS, Il y a 7 années

    Merci pour cette belle synthèse.

    Je ne suis pas d’accord sur le fait de considérer que les concurrents sont à la ramasse. On est sur un domaine où l’éventail de services disponibles est tellement large, les visions des vendeurs tellement différentes, que chaque solution peut trouver son public.

    Par exemple, on peut préférer à CloudFoundry une solution plus légère, plus orientée IaaS comme AWS Elastic Beanstalk. Ou au contraire une solution clé en main comme GAE (même s’il faut accepter le lock-in). Ou préférer une solution qui englobe tout le cycle développement -> QA -> production de manière simple comme CloudBees.

    En dehors du pricing qu’on ne connait pas, l’armada que déploie VMware peut faire un peu peur en étant perçue comme un moyen de « vendre » ses solutions logicielles ou matérielles (Code2Cloud n’est prévu pour fonctionner que sur infrastructure VMware), même s’ils mettent en avant l’ouverture de leur plateforme.

    Mais CloudFoundry + Code2Cloud, c’est sûr que c’est une belle offre.

    PS : on a publié il y a une semaine un billet sur ces solutions orientées dev@cloud, cf. http://blog.kalistick.com/fr/tools/development-on-cloud-overview/

  2. Publié par Alexis Kinsella, Il y a 7 années

    La solution de SpringSource/VMware demande de toute façon à être challengée et éprouvée.

    L’avance de Google avec sa plateforme App Engine est une force certaine en sa faveur. Et comme le long chemin parcouru depuis son lancement le prouve, il faut du temps pour qu’une plateforme Cloud de type PaaS mûrisse.

    Cependant, certaines plateformes Cloud de type IaaS ont du soucis à se faire face à des solutions clé en main aussi complètes. La guerre des prix permettra sûrement de voir des leaders émerger rapidement.

    Pour compléter mon article, il semble que la mise à disposition d’une instance en Beta se fasse vraiment au compte goute puisque pour ma part, je n’ai toujours pas reçu de mail d’activation de mon compte, pourtant créé dans la soirée. Dommage, étant donné que tout est fourni pour développer des applications, essayer la plateforme et donc être en mesure de faire un retour d’expérience rapidement.

    Un point très positif est le fait que la plateforme soit open-sourcée. A priori, rien n’empêcherait d’autres sociétés de monter leurs offre PaaS basées sur le projet de SpringSource/VMware. Cela permettrait éventuellement de faire émerger un standard PaaS ouvert, ce qui serait une bonne chose pour cette univers technologique en pleine recherche de standards.

  3. Publié par Alexis Kinsella, Il y a 7 années

    Un nouvel article publié aujourd’hui sur le blog de SpringSource présente comment installer les plugins nécessaires pour développer une application prête pour Cloud Foundry:

    http://blog.springsource.com/2011/04/13/using-cloud-foundry-from-sts/

    L’article explique comment connecter STS à son compte, comment déployer une application ou bien encore comment provisionner ou associer des services à son application.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *