Publié par

Il y a 8 ans -

Temps de lecture 6 minutes

Revue de Presse Xebia

Revue de Presse Xebia

La revue de presse hebdomadaire des écosystèmes Java/JEE proposée par Xebia.

Actualité éditeurs / SSII

Le coin de la technique

Evénements de notre communauté en France et à l’étranger

Actualité éditeurs / SSII

JRebel: version 4.5, maintenant gratuit pour un usage personnel

ZeroTurnaround a annoncé cette semaine la version 4.5 de JRebel, l’outil qui permet de modifier le code de son application à chaud, sans avoir besoin de la redéployer. Accompagné de ses plugins pour les différents IDE, il est très pratique et permet de régulièrement gagner beaucoup de temps en développement.
Cette version apporte comme d’habitude son petit lot de nouveautés comme un support natif de Java 7, JBoss AS 7, Spring Web Services et JAXB, un meilleur support des JSF et une meilleure compatibilité du rechargement des EJB sur certains serveurs. La liste des modifications est disponible ici.
Mais la grosse nouveauté, c’est l’apparition d’une version gratuite non limitée dans le temps. Jusqu’alors, une version d’essai de JRebel existait, mais elle était limitée à 30 jours. On se souvient que ZeroTurnaround avait récemment augmenté ses prix, et cette gratuité va sans doutes lui permettre d’être testé par de nombreux développeurs qui voudront alors peut être passer à la version payante dans leur job. Car en effet, et c’est là la limitation de la version gratuite: elle est limitée à une utilisation dans un cadre non commercial. De plus, il vous faudra vous enregistrer avec vos comptes Twitter ou Facebook sur lesquels JRebel ira peut être de temps en temps poster des messages du style « grâce à JRebel, j’ai gagné 2 jours de productivité ce mois-ci ». Si vous êtes prêts à tenter le coup, rendez vous sur https://social.jrebel.com.

Sonatype Insight

La semaine dernière, Sonatype, l’entreprise qui pilote les développements de Maven, a annoncé sur son blog sa toute nouvelle suite Sonatype Insight.

Comme définit par Sonatype, Insight a été conçu pour aider les entreprises qui développent des applications à avoir plus de visibilité et de contrôle en ce qui concerne l’utilisation de composants open source. Avec ce nouveau produit, Sonatype rejoint un groupe restreint d’entreprises, dont Protecode et Black Duck, qui visent à aider les organisations à mieux maîtriser leurs composants open source.

La suite de Sonatype est composée de trois modules : Management Insight, Application Insight et Development Insight. Ensemble, ces trois modules proposent :

  • de développer plus vite des applications plus fiables
  • de choisir le composant open source le mieux adapté au besoin (ce qui diminue le risque de régression en cas de changement)
  • d’éviter l’utilisation de licences indésirables et de composants dont la sécurité peut être défaillante
  • de simplifier la gestion et le suivi des composants open source.

Sonatype Insight propose d’accompagner les équipes de développement pendant tout le cycle de vie d’un projet, de la conception jusqu’à la production. Ainsi, son l’intégration avec des outils tels que Maven, Eclipse, Jenkins ou Ant est tout à fait possible. Comme attendu, Insight se branche sur le Référentiel Central de Maven qui est financé par Sonatype elle-même.

Enfin, le coût de la licence du module Application Insight est actuellement basé sur le nombre d’applications analysées. Le coût de la licence des modules Development Insight et Management Insight dépend du nombre d’utilisateurs.

Pour plus d’informations :

Le coin de la technique

Logback en version 0.9.30 réinvente les stack traces

Vous tenez le format des stack traces pour immuables ? Sans doutes ne vous étiez-vous jamais posé la question ? Mais n’avez-vous jamais pesté sur la difficulté de suivre la séquence des événements ayant mené à l’erreur, notamment quand les exceptions sont catchées et relancées plusieurs fois ? C’est le problème qu’a tenté de résoudre Byron Kiourtzoglou Tomek Nurkiewicz en proposant un patch pour Logback qui vient d’être intégré dans la toute nouvelle version 0.9.30
Dans l’article suivant, il détaille, capture de traces à l’appui, comment son nouveau formatter permet d’obtenir des traces plus lisibles en cas d’Exception: une simple lecture de bas en haut permet de comprendre le cheminement, depuis la méthode main() jusqu’à la cause originale qui apparaît maintenant en haut.
Bien sûr, cette fonctionnalité n’est pas activée par défaut et il vous faudra ajouter un simple « %rEx » au pattern de votre logger pour en profiter. Après, cela demandera sans doutes un peu d’habitude mais pourra sembler plus logique à nombre de développeurs. A essayer au plus vite donc !

Eclipse 3.7.1 supporte maintenant Java 7

Une petite news rapide pour vous informer que Eclipse Indigo Service Realease 1, aka Eclipse 3.7.1 vient de sortir. Elle apporte principalement le support de Java 7 que vous pourrez donc utiliser dans vos projets perso (car ne rêvez pas, si vous êtes encore en Java 4 dans votre job, vous n’allez pas passez tout de suite à Java 7 :-) ). Vous bénéficierez aussi de la correction de nombreux bugs en sus des apports de Java 7, c’est toujours ça.
A noter que si vous utiliser Groovy-Eclipse, il vous faudra utiliser la version de développement, dont l’update site est indiqué dans ce blog, afin d’être compatible avec les nombreux changement apportés au compilateur Eclipse.

Evénements de notre communauté en France et à l’étranger

Coding dojo sur le thème de Clojure

Il y a quelques semaines que s’est créé le Clojure Paris User Group (CPUG). Actuellement, ce user group est caractérisé par un groupe Google et deux coding dojo. À ce propos, mercredi dernier s’est tenu le coding dojo du CPUG durant le déjeuner chez Finance Active, près du palais Brongniart. Un Xébian y était présent !



(Photographie par Ulrich Vachon avec son autorisation)

Pour rappel, le coding dojo est une réunion durant laquelle des développeurs tente de résoudre un défi technique. Cette réunion se situe dans une salle assez grande, contenant un ordinateur relié à un vidéo-projecteur. Dans sa forme Kata Randori, une fois le sujet choisi et l’environnement de développement préparé, deux personnes se mettent en binôme à l’ordinateur: une prend le rôle de pilote et tape au clavier pendant que l’autre prend le rôle de co-pilote et dirige le pilote. Toutes les 5-10 minutes. le pilote va se rassoir, le co-pilote prend la place du pilote et une personne de l’assemblée vient remplacer le co-pilote. Bien entendu, il ne faut pas attendre d’être au niveau de l’ordinateur pour parler : dans un coding dojo, tout le monde participe. Plus d’informations sont disponibles sur ce site : http://codingdojo.org/
Pour en revenir à Clojure, le défi consistait à programmer en Clojure une fonction capable de trouver les n premiers nombres premiers. Nous étions une petite dizaine et nous avons eu le temps de faire une rotation complète en 1h20. Bien qu’étant tous plus ou moins débutants, la cohésion du groupe et la volonté d’atteindre le but ont fait que nous avons fini par obtenir un code qui fonctionne. Vous trouverez ici le code obtenu : https://github.com/elefevre/dojo-at-lunch/blob/master/2011-09-21-nombres-premiers/test/prime_numbers/test/core.clj

Publié par

Publié par Xebia France

Xebia est un cabinet de conseil international spécialisé dans les technologies Big Data, Web, les architectures Java et la mobilité dans des environnements agiles. Depuis plus de 15 ans, nous avons la volonté de partager notre expertise et nos actualités à travers notre blog technique.

Commentaire

1 réponses pour " Revue de Presse Xebia "

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous recrutons

Être un Xebian, c'est faire partie d'un groupe de passionnés ; C'est l'opportunité de travailler et de partager avec des pairs parmi les plus talentueux.