Publié par

Il y a 7 ans -

Temps de lecture 4 minutes

Retour sur la soirée des Tontons Flexeurs avec Deepa & Adam Lehman

Mardi 21 Février a eu lieu dans les locaux d’Adobe une soirée exceptionnelle des Tontons Flexeurs à propos d’Apache Flex. À cette occasion, Deepa Subramaniam et Adam Lehman, les projects managers d’Adobe San Francisco, ont fait le déplacement à Paris pour communiquer sur la direction que prend Flex et répondre aux questions de la communauté française.

Apache Flex

Tout a commencé en Novembre 2011 lorsqu’Adobe annonce dans le courant du mois :

  • l’arrêt du développement du plugin Flash Player pour téléphone mobile,
  • la donation de Flex à la communauté par l’intermédiaire de la fondation Apache.


Dans le monde entier, beaucoup parlent immédiatement de la mort de Flash, abandonné par Adobe. Des communiqués ont été alors réalisés par l’équipe Adobe Flex pour clarifier les intentions d’Adobe.

Lors de la soirée, Deepa a expliqué les raisons qui ont poussé Adobe à léguer Flex à la communauté. Flex est open-source depuis la version 3. Ceux qui ont tenté de soumettre des patchs correctifs se sont vite aperçu de la difficulté de la tâche : l’équipe Adobe Flex devait tout centraliser et se retrouvait très vite débordée entre les évolutions, corrections et développements des nombreux composants manquants dans la librairie Spark. Le projet avançait donc difficilement, et pendant ce temps la communauté attendait. C’est ainsi qu’Adobe décida de passer sur un modèle plus ouvert. Familier de la fondation Apache, avec PhoneGap (Apache Cordova ou Callback), Adobe choisit naturellement la fondation Apache pour Flex.

L’incubation a été réalisée en Décembre 2011. Elle a commencé par le choix d’un nouveau logo.

Que donne Adobe à la Fondation Apache ?

En Décembre 2011, Adobe a mis en incubation :

  • la version 4.6 en snapshot du SDK,
  • les composants avancés (grilles et graphiques),
  • les composants pour mobile,
  • Flex Monkey pour les tests automatisés,
  • toute la documentation,
  • les nouveaux composants Spark.

Seront également remis à la Fondation Apache, le projet Falcon qui comporte une nouvelle génération de compilateurs plus performants pour ActionScript (Falcon AS), MXML (Falcon MXML) et JavaScript (Falcon JS). Ce dernier permettra de générer du JavaScript à partir de code ActionScript. Actuellement, les projets ne sont pas disponibles et ne le seront qu’à partir de la fin de l’année pour Falcon AS. L’équipe de développement, représentée par Thibault Imbert ce soir là, nous explique qu’elle souhaite réaliser quelque chose de propre et fini avant de le fournir à la communauté. Le souci qu’a révélé un développeur abonné à la mailing list Apache Flex à ce sujet est que tous les contributeurs sont dans l’attente de ce projet pour avancer le développement d’Apache Flex.

Adobe remettra également Mustella, un framework permettant de tester le SDK Flex, ainsi que BlazeDS pour la communication Flex-Java.

Pour les versions antérieures à la 4.6, Adobe s’engage à faire le support pendant 5 ans.

Pour ceux qui veulent contribuer au projet

Si vous souhaitez contribuer, vous pouvez commencer par vous inscrire sur la mailing list. Actuellement, tout le monde peut y voter. Vous pouvez également proposer des composants dans un whiteboard, plusieurs propositions sont déjà disponibles : http://svn.apache.org/viewvc/incubator/flex/whiteboard/

Parmi les propositions disponibles sur la mailing list, on peut noter la mavenisation du projet (Ant étant utilisé actuellement) et le développement des composants Spark manquants.

Et FlashBuilder dans tout ça ?

Adobe poursuit le développement de FlashBuilder et ce dernier sera donc toujours payant. Mais les versions à venir se focaliseront plus sur le développement de jeux, cible finale d’Adobe. La partie Flex sera allégée dans les futures versions avec la suppression de la vue Design et de celle pour le Data Centric Development. Le workflow de Flash Catalyst, qui permettait de passer d’une maquette Photoshop à une application Flex, sera aussi supprimé de FlashBuilder. Falcon devrait réduire radicalement le temps de compilation dans FlashBuilder, mais son intégration dépendra beaucoup de sa date de disponibilité.

Conclusion

Les choses changent pour Flex et l’investissement de la communauté pour le projet est très positif. La mailing list est active et les propositions sont intéressantes pour un projet en incubation. Cependant, on peut ressentir une méfiance des contributeurs qui attendent plusieurs choses d’Adobe : Falcon dont la sortie est annoncée pour la fin de l’année au lieu de mi-2012 comme prévu initialement et un geste sur FlashBuilder comme la possibilité de fournir les fonctionnalités abandonnées à la communauté. L’incubation du projet devrait durer une année pour devenir ensuite officiellement un projet Apache.

Publié par

Commentaire

2 réponses pour " Retour sur la soirée des Tontons Flexeurs avec Deepa & Adam Lehman "

  1. Publié par , Il y a 7 ans

    Bonjour,
    Si le but final de Flash est de devenir une plateforme de jeux (et vidéos, si j’ai bien compris à la soirée What The Flex), il y a t’il toujours un intérêt à investir sur la plateforme Flex ?
    De plus je lis à la fin de ton article que le FlashBuilder va être dépouillé de pas mal de ces fonctionnalités Flex, et donc je me demande quel sera le prochain IDE ? FDT ?
    Enfin je me demandais ce qu’il en était de Adobe Air ? Son SDK et ça « VM » on aussi été passé sous Apache ?

  2. Publié par , Il y a 7 ans

    L’un des points avancé par Deepa est que l’on aura quelque chose très performant pour le jeu donc performant également pour les applications Flex. Pour le moment Flash Builder 4.X devrait supporter les futures versions de Flex mais pour combien de temps je ne sais pas. Le runtime Air reste la propriété d’Adobe et le projet Apache Flex aura la responsabilité de suivre les évolutions du Runtime. Les SDK en revanche sont remis à la communauté.

    J’ai oublié de l’ajouter dans l’article mais voici le white paper indiquant les intentions d’Adobe envers le projet Apache Flex : http://www.adobe.com/devnet/flex/whitepapers/roadmap.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous recrutons

Être un Xebian, c'est faire partie d'un groupe de passionnés ; C'est l'opportunité de travailler et de partager avec des pairs parmi les plus talentueux.