Scrum Master Academy – Règle N°1 – Connais tes valeurs agiles

Avant de détailler la première règle, je souhaite vous préciser un principe général de notre liste : toutes les règles s’adressent aux Scrum Masters, elles sont donc formulées au présent de l’impératif. Bien sûr n’importe quel membre de l’équipe peut s’approprier ces règles, mais le Scrum Master est la pierre angulaire de la bonne application de Scrum. Dans un passé lointain où j’étais ingénieur qualité, on parlait beaucoup de 2 niveaux de qualité : la qualité du produit et la qualité du processus. Le Scrum Master est garant de la qualité du processus, même s’il n’en est pas le dépositaire unique. Nous avons donc adressé cette liste de règles au garant de la qualité du processus.

Les règles ne sont pas classées dans un ordre précis, ni même regroupées par thème. Même si certaines le sont parfois, nous les avons simplement listées dans l’ordre de notre réflexion. En revanche, nous avons choisi avec soin la règle n°1 car c’est une place symbolique et il fallait une règle emblématique. La règle n°1 c’est là où tout commence, la base de la base, la règle dont on se souvient.

Règle n°1 : Connais tes valeurs agiles

Nous commençons donc notre liste avec une règle pleine de bon sens et à la limite de l’évidence pour tout agiliste qui se respecte. Mais la réalité n’est hélas pas aussi triviale. Lors de notre session au Scrum Day et avant de dévoiler cette première règle, nous avons posé les questions suivantes à la cinquantaine de participants:

- Qui pratique l’agilité au quotidien ? Pouvez-vous vous lever ?

90% de la salle était debout.

- Qui connait par coeur les 4 valeurs du Manifeste Agile ? Si vous ne pouvez pas citer les 4 de mémoire asseyez-vous

Il restait moins de 10 personnes debout.

- Qui connaît par coeur les 12 principes du Manifeste Agile ?

Les dernières personnes debout se sont assises.

Cette étude de marché complètement improvisée est malheureusement assez représentative de notre niveau de maîtrise des valeurs de l’agilité. Et je m’inclus dans ce constat, car je suis bien incapable de citer de mémoire les 12 principes qui découlent des 4 valeurs. Il se trouve que le manifeste agile est plein de bonnes ressources et que les réponses à certains des problèmes que nous rencontrons sur le terrain se trouvent souvent dans ce manifeste.

Le manifeste agile nous pousse également à garder du discernement dans l’application d’une méthode agile. Tout agiliste fait des compromis avec la méthode qu’il applique, que ce soit Scrum, XP, ou autre. Ce qui est important c’est d’être cohérent avec les valeurs qui sous-tendent cette méthode, et ces valeurs sont celles du manifeste. Par exemple, je vois sur le terrain des équipes se perdre dans des débats sur par exemple le manque de formalisme des critères d’acceptation, alors même que le Product Owner est un nouvel arrivant qui connaît à peine son produit. Voici un syndrome typique d’une équipe qui a remis l’accent sur le suivi d’un processus, certes agile, plutôt que de chercher si les individus sont les bons et s’ils ont les bonnes interactions avec eux.

Autre exemple d’un principe souvent oublié: « Business people and developers must work together daily throughout the project. » Est-ce le cas dans votre projet agile ?

Beaucoup des règles qui suivent dans notre liste ne seront qu’une pâle redite du manifeste, c’est pour cela que s’il ne doit rester qu’une règle c’est la n°1. Relisez le manifeste et les 12 principes qui en découlent. Si vous avez réappris un élément de base, laissez nous un commentaire ;)

A venir : règle n°2 – Le Manifeste Agile n’est pas la déclaration des droits du développeur.

Billets sur le même thème :

2 commentaires

  • Salut Gilles !

    Merci pour cette règle (effectivement) N°1 et ce rappel.

    La question de la connaissance par cœur des 12 principes m’a interpellé : oups, moi non plus je ne les connais pas par cœur, impossible de les citer … Alors, suivant ta bonne proposition, je suis allé les relire (par exemple ici http://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9thode_agile#Principes). Mais bonne surprise, sans pouvoir les lister, aucun ne me surprend, tous me parlent et me semblent évidents, aucun ne m’apporte quelque chose de nouveau : ça doit être un bon signe …

    Par contre, leur relecture me fait (re-)prendre conscience à quel point ils sont importants et le point de départ de toutes les pratiques, comme par exemple le dernier principe qui inspire directement la rétrospective de Scrum ! Cool !

    Et je te rejoins sur l’aspect fondamental de ces valeurs et principes. On doit adapter la « méthode » (Scrum par exemple) à son contexte, mais toujours garder à l’esprit ces repères, ne pas s’en éloigner au risque de l’échec. Et tous les échecs que j’ai vécus étaient toujours en lien avec un éloignement de l’un de ces fondamentaux !

    Merci pour ce rappel !

  • Merci de ce rappel, moi aussi je ne serais pas resté debout …. j’ aime bien la définition du scrum master Le Scrum Master est garant de la qualité du processus, en une petite phrase cela permet de faire comprendre son role à ceux qui ne sont pas familier avec scrum

Laisser un commentaire