Publié par

Il y a 6 ans -

Temps de lecture 9 minutes

Dessine-moi un Scrum Master!

Que vous soyez un Scrum Master en devenir, fraîchement sorti de formation ou un directeur de projet à qui on a vendu les bienfaits du Scrum et les pouvoirs mystiques du Scrum Master, vous avez la tête pleine de rêves et de grandes théories sur ce métier.

Mais, c’est quoi un Scrum Master?

Dédié ou Intégré ?

Avant de vous présenter ce qu’est un Scrum Master, il faut savoir qu’il existe 2 grandes écoles. Chacune a ses avantages et ses inconvénients et aucune d’entre elles n’est meilleure que l’autre. Il est donc préférable de choisir votre type de Scrum Master en fonction de votre contexte et de la taille de votre équipe.

La 1ere école est celle du Scrum Master dédié. Il s’agit d’un membre de l’équipe qui sera à temps plein Scrum Master.

La seconde école est celui du Scrum Master intégré. Il est à la fois Scrum Master et développeur.

Dessine-moi un Scrum Master

Son caractère

Contrairement à un chef de projet, le Scrum Master n’est pas là pour gérer une équipe, mais pour la guider, la comprendre et l’aider. Il se verra donc davantage comme un égal et ne cherchera dans ce métier un poste à responsabilités managériales. Un Scrum Master parlera ainsi plutôt des « développeurs de son équipe », plutôt que de « ses développeurs ».

Il est donc humble et bienveillant, mettant en avant l’équipe pour ses succès, ne blâmant pas, mais ne trouvant pas d’excuses aux échecs. En tant que membre de l’équipe, il est bien positionné pour la comprendre. Cela lui permet d’être à l’écoute des problèmes et avoir à cœur leurs résolutions.

Pour obtenir la levée des obstacles identifiés, le Scrum Master devra faire preuve de beaucoup de diplomatie, mais savoir rester ferme. De plus, un Scrum Master sympathique aura souvent plus de facilités à rallier des personnes extérieures à la cause de l’équipe, alors souriez !

Ses connaissances / son expérience

Le Scrum Master étant le guide de l’équipe dans sa pratique du Scrum, il est essentiel qu’il sache de quoi il parle, tant sur le plan théorique que sur le plan pratique.

Il est donc important de maîtriser le manifeste Agile (http://agilemanifesto.org/iso/fr/) : en tant que Scrum Master, posez-vous la question : « Suis-je capable d’énoncer les quatre grands principes du manifeste Agile ? ». Mieux encore « Suis-je capable de réciter les 12 principes sous-jacents au manifeste Agile ? ». A la première question, la réponse devrait être oui. A la seconde, ne nous leurrons pas, c’est certainement non. Toutefois, prenez le temps de les relire de temps en temps. Vous y trouverez sûrement la réponse à une question, ou à un problème du moment.

Il faut toutefois souligner que la théorie ne suffit pas. Scrum Master est un métier qui requiert de l’expérience. Avoir déjà fait partie d’une équipe fonctionnant en Scrum est une plus-value pour un Scrum Master, qui aura ainsi acquis un certain recul par rapport aux recommandations Scrum. Il est en effet important de savoir s’adapter à l’équipe, et de proposer des actions dont on connaît les effets.

Aussi, le Scrum Master gagnera à s’informer sur les autres méthodes Agiles. Le Scrum donne des méthodes d’organisation et de collaboration qui, pour fonctionner, nécessitent la production d’un code de grande qualité. Le Scrum Master devra dans ce cas s’attarder sur la mise en place des techniques issues de l’eXtreme Programming, comme l’intégration continue et le TDD (développement conduit par les tests). Un Scrum Master ouvert et curieux aura donc d’avantage d’outils à sa disposition pour mieux guider l’équipe.

Ses compétences

Un Scrum Master senior saura utiliser des compétences humaines de gestion des problèmes, en étant tout particulièrement dynamique et proactif.

Un Scrum Master débutant capitalisera plutôt sur ses connaissances techniques et métier pour faciliter la communication entre le produit et le développement. Il utilisera alors sa capacité à parler les deux langages pour faciliter la discussion entre les deux parties. Il pourra ainsi s’assurer de la bonne compréhension du besoin par l’équipe et occasionnellement traduire un besoin purement technique en un apport fonctionnel.

Ainsi, si le débat entre le Scrum Master intégré et le Scrum Master dédié est sans fin, il est indéniablement avantageux que le Scrum Master ait a minima des notions sur les technologies utilisées et si possible une bonne maîtrise afin de gagner plus facilement le respect et le soutien de son équipe.

Le quotidien du Scrum Master

D’après le Scrum guide, le Scrum Master a pour responsabilité de guider l’équipe vers la réalisation de ses objectifs, en agissant comme tampon contre les perturbations et en s’assurant du bon déroulement du Scrum. Oui, mais en pratique, que peut bien faire un Scrum Master de ses journées ?

Garant du Scrum

Le Scrum Master est le garant du Scrum. Il a donc pour responsabilité de former l’équipe aux pratiques Agiles, et de s’assurer du bon déroulement des cérémonies. Il cadre le daily stand up, aide l’équipe à préparer la démo et y fournit les indicateurs nécessaires à la revue, veille à la pertinence de la rétrospective et fait en sorte que le planning soit correctement préparé et effectué.

A cela s’ajoute la tâche à plus long terme de sensibiliser les équipes aux méthodes Agiles, et d’être force de proposition sur les bonnes pratiques.

Facilitateur …

Le Scrum Master est souvent appelé le « facilitateur ». Cela veut dire que son objectif premier est de permettre à l’équipe de travailler dans les meilleures conditions et le plus efficacement possible. Cela passe tant par l’amélioration de l’organisation au sein de l’équipe que par la résolution des problèmes.

Les différentes cérémonies sont la source principale d’informations pour le Scrum Master (en particulier le daily et la rétrospective), lui permettant de mieux identifier les problèmes que rencontre l’équipe. Son rôle requiert d’avoir une vision globale des obstacles afin de les prioriser et de faciliter leur disparition.

… Pas homme à tout faire

Il est important de souligner que les bonnes pratiques ou idées, au même titre que la résolution des problèmes, ne doivent pas forcément venir du Scrum Master. Il n’a pas vocation à avoir les meilleures solutions, mais à les faire émerger, et à les mettre en lumière.

En tant que Scrum Master, il est souvent difficile de mettre en avant des problèmes, des pertes de temps ou simplement des axes d’amélioration, sans avoir tendance à vouloir les résoudre soi-même. Ainsi, le piège du Scrum Master est de devenir « l’homme à tout faire » et de très vite être débordé. La tâche du Scrum Master qui consiste à alléger l’équipe des problèmes dits « administratifs » n’implique pas de devoir les faire soi-même, mais plutôt d’aider l’équipe à les optimiser.

Le Scrum Master aura ainsi à cœur de responsabiliser l’équipe, tant sur la production que sur la gestion des obstacles. Les méthodes visuelles préconisées par Scrum (le graphique « burndown », le « Scrum board ») aideront l’équipe à constamment garder en mémoire l’objectif à atteindre et le chemin à parcourir pour y arriver.

Guider, sans décider

Dans la mesure où c’est l’équipe qui doit agir pour s’améliorer, il est important que les actions soient de son initiative. Le Scrum Master doit donc faire attention à ne pas influencer les décisions, son but étant de mener l’équipe dans sa recherche et l’implémentation de la solution et non de la trouver.

Il peut en revanche challenger les solutions proposées si celles-ci lui semblent en désaccord avec les bonnes pratiques de l’équipe (Scrum ou non), ou dans une perspective d’amélioration continue.

Il dispose pour cela de divers outils fournis par les méthodes Agiles, qu’il pourra utiliser dans les cérémonies Scrum (tout particulièrement la rétrospective) ou en organisant des ateliers de réflexion.

Il peut par exemple être intéressant de varier la rétro, tant dans sa forme (le « Mad Sad Glad », le « ce qu’il faut continuer, ce qu’il faut arrêter, ce qu’il faut commencer ») que dans les outils qui l’accompagnent (comme la méthode des 5 pourquoi).

Figure 3 : Exemple de Mad Sad Glad Le point le plus voté pourra par exemple être analysé avec le 5 pourquoi

Figure 4 : Méthode des 5 pourquoi. Le problème identifié (souvent un symptôme) en entrée, le problème cause (à résoudre) en sortie

Les avantages de ce type de méthodes sont :

  • qu’elles ont fait leurs preuves ;
  • qu’elles sont suffisamment nombreuses pour facilement s’adapter à chaque situation ;
  • qu’elles aident à garder le travail efficace et constructif ;
  • qu’elles aident à apporter de la variété (et donc à éviter la monotonie et l’ennui) dans les cérémonies.

Le Scrum Master aura alors pour rôle d’organiser et de limiter le temps de réflexion.

Transparence

Scrum est une méthode mettant en avant la transparence à tous les niveaux. Cela permet de montrer au grand jour les victoires comme les échecs, de partager les progrès et les obstacles.

Au niveau de l’équipe elle-même, la transparence aide à responsabiliser ses membres et à dynamiser la levée des perturbations. Le partage du savoir et des informations aura également tendance à enrichir les échanges et à améliorer les performances de l’équipe.

Au niveau de l’organisation, il est bien plus rassurant pour le management de pouvoir visualiser l’avancement et les problèmes d’une équipe que de n’avoir aucune information sur la situation. Un management informé aura moins tendance à faire pression sur l’équipe.

Le Scrum Master aura donc tout intérêt à prendre les devants, et à IN-FOR-MER (attention à la brutalité de la démarche tout de même, c’est le moment de faire preuve de diplomatie !).

Devenez dispensable!

La conclusion des points précédents est : le Scrum Master est là pour guider l’équipe, l’aider à s’auto-organiser et la former. En bref, son but est de rendre l’équipe autonome.

Le Scrum Master ne doit pas se rendre indispensable, bien au contraire. Son travail est terminé lorsque l’équipe n’a plus besoin de lui au quotidien pour s’auto-organiser. Le Scrum Master prend alors un rôle de coach, qui apporte un regard extérieur à l’équipe pour soutenir la dynamique d’amélioration continue.

Ainsi, un Scrum Master intégré fera surement 70 % de Scrum Master et 30% de développement au départ, mais doit viser 10 % de Scrum Master et 90 % de développement à terme.

Publié par

Commentaire

3 réponses pour " Dessine-moi un Scrum Master! "

  1. Publié par , Il y a 6 ans

    Oui Laurène,
    C’est une excellente description du rôle de Scrum Master.
    Si je devais absolument ajouter quelque chose, ce pourrait être qu’il est le canal de communication privilégié, voire obligé, entre l’équipe et tous les autres acteurs et plus particulièrement le Product Owner.
    Cela entre, comme tu l’indiques, dans son rôle de « tampon contre les perturbations ».
    Cela ne veut cependant pas dire qu’aucun contact n’est possible avec un membre de l’équipe, mais qu’il doit, au préalable, avoir été établi par le Scrum Master.

  2. […] des années, je ne m’étonne pas de l’incompréhension qui peut régner autour du rôle du Scrum Master, car son existence n’est portée que par la méthode. Qui n’a jamais entendu (ou pensé) des […]

  3. […] revient aux développeurs de s’exécuter sans réagir. Intégrer à l’équipe projet un scrum master, côté développement, peut être un formidable moyen de mettre en place un contre pouvoir, non […]

  4. Publié par , Il y a 1 an

    Trés bon article pour le scrum master sauf que tu as oublié de mettre les limites de ce role

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous recrutons

Être un Xebian, c'est faire partie d'un groupe de passionnés ; C'est l'opportunité de travailler et de partager avec des pairs parmi les plus talentueux.