Il y a 5 années -

Temps de lecture 13 minutes

Retour sur les conférences agile de printemps

Les conférences Agiles attirent de plus en plus de participants en France chaque année. D’ailleurs, en plus de ces conférences emblématiques (Scrum Day, Agile France, Agile Tour) on constate une multiplication de rassemblements à Paris et en province.

Au travers de cet article, nous avons souhaité vous faire partager notre point de vue de Xebian sur les conférences phares du printemps 2014.

Notre ressenti sur les conférences Agiles du printemps 2014

Malgré la proportion non négligeable de curieux, les conférences Agiles restent des moments d’échange entre personnes d’une communauté avertie. On y trouve certes de plus en plus de personnes dont l’agilité n’est pas le cœur de métier mais c’est encore loin d’être la norme.

Malgré un rayonnement des pratiques agiles jusque dans des journaux économiques classiques, l’agilité en conférence reste un moment de réseautage privilégié pour la communauté. Une communauté qu’il est néanmoins agréable de voir grandir d’année en année. Le Scrum Day 2014 s’est d’ailleurs déroulé sur deux jours pour la première fois cette année, belle réussite!

Au delà de cet élargissement constant de la communauté dont on peut se féliciter, on retrouve donc souvent des têtes connues. Que ce soit parmi les speakers ou les participants, les acteurs du début sont toujours présents. Agile France tente d’ailleurs de sortir de cette situation en procédant à un choix anonyme des sujets afin de mettre en avant de nouveaux acteurs.

Les conférences de ce printemps 2014 affichaient la thématique produit au delà de l’équipe seule, marquant bien une diversification de la communauté et des populations intéressées.

Il est enthousiasmant de voir cette tendance à l’élargissement vers l’amont et l’aval de l’équipe. Dans une étape de généralisation et de vulgarisation de sujets qui, hier encore, pouvaient parfois passer pour des sujets d’une communauté de développeurs hippies, il est logique de proposer des sujets plus accessibles pour des populations non averties (sur ce point, il faudrait peut-être encore réfléchir à un mix de sujets qui permettent de mieux adresser des communautés plus novices, les sujets actuels restant plutôt complexes).

Pourtant même si la promesse évolue, nous avons l’impression qu’on ne vient que très peu à ces conférences pour découvrir l’agilité. Le programme 2014, notamment au Scrum Day, ne propose d’ailleurs pas de slot de découverte des pratiques Agiles.

Pour confirmer ce ressenti, nous avons souhaité étudier, sur les 3 dernières années, les programmes des grandes conférences parisiennes (le Scrum day et Agile France). Ceci, afin de vérifier si on pouvait y voir se dessiner certaines tendances.

L’ensemble des conférences de ces 2 événements a été passé en revue et les sujets classés parmi 9 catégories :

  1. Dimension humaine : Conférences ou ateliers traitant de relation d’équipe, de communication ou de coaching.
  2. Etendre l’Agilité aux organisations : Sujets visant à dépasser le contexte du projet Agile, pour essayer de comprendre comment il serait possible d’appliquer les principes de l’Agilité à toute une organisation.
  3. Expression de besoin : Présentations traitant de la gestion d’un produit. Définition du produit, travail du PO, création et gestion de la roadmap, etc.
  4. Technique : Conférences et ateliers à destination des plus techniques d’entre nous.
  5. Jeux : Présentations traitant de la gamification, et des apports de cette approche.
  6. Amélioration continue.
  7. Retour d’expérience.
  8. Management : Conférences traitant du rôle et du positionnement du manager Agile.
  9. Gestion de projet : Présentations traitant de la mise en oeuvre de l’agilité en vue de suivre et piloter un projet.

Les résultats bruts de cette étude sont donnés ci-dessous :

Capture d’écran 2014-06-06 à 10.16.19
image2014-6-5-18921.png

Nous pouvons constater que s’il n’y a pas de très grosses variations d’une année à l’autre, il est tout de même possible d’identifier les tendances suivantes :

  • La dimension humaine est de plus en plus présente. Les 2 conférences ont fait une belle place aux sujets abordant la communication entre individus, le fonctionnement d’un groupe, la psychologie, la sociologie ou la sociocratie, tandis que les sujets techniques furent moins nombreux. II s’agit aujourd’hui de nous dépasser sur des domaines qui restent encore trop en retrait dans nos organisations par rapport aux dimensions méthodologiques et techniques.
  • Le produit était annoncé cette année comme le sujet fort, et ça a bien été le cas avec presque un quart des présentations qui en traitaient. La définition d’un produit dans des environnements de plus en plus concurrentiels et sa gestion par des équipes de plus en plus grosses sont devenus les nouveaux challenges.
  • Une diminution des retours d’expérience, notamment à Agile France. Nous cherchons de moins en moins à communiquer sur des succès dans un cadre agile « standard » qui sont aujourd’hui légions, mais à illustrer le traitement de problématiques plus ciblées: feature teams, cadrage projet, DevOps, gestion de produit agile, management agile.

On peut penser que si les sujets s’élargissent vers des domaines qui sortent du berceau de l’agilité, la communauté va suivre petit à petit en s’élargissant aussi vers un public moins expert et moins IT.

Nous nous sommes donc attardés sur l’évolution des sujets qui pouvaient intéresser ce type de public. Pour cela nous avons agrégé 4 thèmes qui nous semblent être assez représentatifs des centres d’intérêt des décideurs :  Dimension humaine, étendre l’Agilité aux organisations, Management, et les retours d’expérience.

Capture d’écran 2014-06-06 à 10.16.27

Nous pouvons constater que ces thèmes couvrent la moitié des conférences proposées, mais sans pour autant marquer une croissance au cours de ces dernières années. Malgré cela, cette forte proportion de conférences sur ces thèmes peut drainer de plus en plus de décideurs et curieux. Les chiffres sur les proportions de participants, donnés lors du Scrum Day 2014 vont dans ce sens avec 25% de décideurs inscrits.

Voici en effet les chiffres sur les proportions de participants, donnés lors du Scrum Day 2014 :

Population inscrite au Scrum Day 2014 :
  • 1/3 coach et consultant
  • 1/4 Décideurs
  • 1/5 Dev, méthode et qualité
  • 1/5 CP et PO

Pour autant cette situation ne nous semble pas un problème et s’il est intéressant de découvrir de nouveaux orateurs, nous prenons aussi plaisir à revoir ceux que nous connaissons.

En effet dans notre quotidien de coaching ou notre travail en équipes Agiles dans des organisations qui ne le sont pas, nous sommes en permanence dans cette approche d’élargissement des audiences. Et si notre vie de tous les jours nous permet de participer au rayonnement de l’agilité et à l’élargissement de son audience, nous avons besoin de moments pour prendre du recul.

Comment pouvons-nous progresser ? Comment améliorer nos pratiques ?

Nous avons aujourd’hui de moins en moins de questions faciles dont la réponse serait triviale ou proposée par les méthodes historiques. Il n’y a qu’à regarder le titre des différentes sessions cette année pour constater que les sujets auxquels nous nous confrontons sont de plus en plus complexes. Si l’on se réfère à la Keynote d’ouverture d’Alistair Cockburn, l’agilité n’est plus aujourd’hui dans le Shu mais progresse vers le stade du Ha. On ne peut plus se contenter d’une approche scolaire et il faut chercher les adaptations les plus efficaces et les limites des méthodes existantes. Les sessions apparaissent non plus comme la présentation de méthodes standards, mais plutôt comme une évolution des pratiques agiles, au service des organisations et des équipes et tenant compte de réalités de plus en plus exigeantes.

Les conférences Agiles sont ainsi pour nous l’un des moments d’échange privilégié avec la communauté et de partager notre expérience au travers  des sessions que nous avons présentées. Les conférences font partie de ces outils qui nous permettent de bénéficier des retours d’expérience de chacun et d’ainsi pouvoir progresser dans nos propres pratiques.

La démocratisation du format de forum ouvert va totalement dans ce sens en permettant à tout un chacun de partager son expérience. Retrouver des têtes connues n’est pas ainsi un véritable problème car ces précurseurs continuent à vivre de nouvelles expériences ou à réfléchir à de nouveaux sujets. En confrontant nos points de vues, nous élargissons nos horizons, ce qui en retour nous permet de mieux réussir notre travail de tous les jours.

C’est exactement le même esprit qui préside aux ateliers de type coach clinique, de plus en plus présents dans ce genre d’événements. Ici l’intérêt est double. Pour les experts, l’atelier permet une prise de recul et une confrontation d’idées. Pour le novice, c’est un excellent moyen d’apporter des réponses à ses problématiques immédiates et un bon coup de pouce pour continuer à avancer.

C’est donc un véritable plaisir que de continuer à participer à ces conférences. C’est en nous ressourçant lors de ces évènements « communautaires » que nous nourrissons nos nouvelles façons de faire qui permettent d’élargir le déploiement de l’agilité en dehors de son cœur de cible initial. Rendez-vous est déjà pris pour Lean-Kanban 2014!

Retours rapides sur les sessions qui nous ont marquées

Au cours de ces conférences, plusieurs d’entre nous on particulièrement apprécié certaines sessions, et ont souhaité en parler brièvement, ou pas. Voici un pêle-mêle de nos retours; pour des détails sur des sessions en particulier, nous vous invitons à aller découvrir ou redécouvrir les articles de Couthaier Farfa sur ses sessions favorites d’Agile France (dont vous trouverez les liens ci-dessous).

Au Scrum Day, nous avons aimé :

  • La keynote d’ouverture par Alistair Cockburn

Nous avons apprécié la prestation, et sa perception très « Ri » du Scrum, qui selon lui se résume en fait à : 1) livrer à chaque sprint 2) laisser l’équipe décider 3) inspecter et adapter continuellement pour s’améliorer en permanence, ainsi que sa mise en perspective (même courte) avec les approches actuelles telles que le Lean stratup et le modèle Spotify.

  • La transformation numérique de France Télévision par Alain Buzzacaro

Nous avons apprécié la mise en place du visuel dans l’avancement du produit et la place importante des post mortems dans l’apprentissage, mais difficile à mettre en oeuvre. Session très intéressante car il s’agit d’un retour sur une transformation qui fonctionne en partie grâce à des décisions contre-intuitives (ou plutôt contre courant) comme la priorisation du run plutôt que du développement. Toutefois, certains outils font penser à de la conception prédictive et peuvent être mal interprétés, même si ce n’était pas le propos du présentateur.

  • L’atelier de Bruno Sbille sur les outils psychologiques et leur application dans notre domaine

Nous avons aimé le format de l’atelier, et les lessons à tirer de l’apprentissage des différents types de canaux de communication, grâce à la prise de recul sur les techniques proposées. Le slot permet d’apprendre et comprendre beaucoup de choses sur soi-même et sur les autres.

  • La fin du middle management ? Par Kevin Maccioni et Fabien Barbaud

Le retour d’expérience démontre la nécessité de changer les rôles dans une transformation agile, et propose une démarche empirique d’évolution des rôles dans la redistribution des fonctions. Nous retiendrons que les changements organisationnels sont propres à chaque entreprise. Le contexte particulier de cette entreprise n’en fait pas une généralité, et nous avons donc été déçu par le manque de prise de recul que laissait présager la description.

  • Le product owner est-il un product manager agile par Sébastien Sacard.

Une excellente présentation des rôles de Product Owner et Product Manager et de leurs différences ainsi que celle entre produit et projet. Sébastien nous livre une présentation de grande qualité, et disponible ici.

A l’agile France, nous avons particulièrement apprécié :

  • La keynote d’ouverture de Régis Medina

En phase avec le thème du moment : « Le produit », la présentation met l’accent sur les difficultés que rencontrent les entreprises à pouvoir gérer un produit et l es exigences émanant de sources de plus en plus nombreuses, marketing, client, équipes techniques, direction … Chacun ayant une vision différente de ce que doit être le produit.

  • La session de Jean-Claude Grosjean et Guillaume Duquesnay, autour de l’importance du cadrage de projet agile

Il s’agissait d’un REX qui est d’actualité pour toutes les organisations souhaitant passer à l’agilité ou en cours de transformation. Nous y avons même puisé des astuces et processus à utiliser dans la transformation agile de nos clients. C’est vraiment lors de ce type de conférence que l’on se rend compte des dégâts qu’une utilisation néfaste ou détournée des principes agile peut produire. Plus de détails sur cette session ici.

  • La session de Alexandre Boutin et Jacques Couvreur « Men In Black MMXIV : Agile Rescue »

Le teaser ? « Des aliens se sont introduits dans votre équipe … et s’ils n’étaient pas vraiment agiles ? Heureusement les MIB sont là pour vous aider à les reconnaitre et les prendre en charge. »
Alexandre et Jacques, tous deux habillés en MIB et armé de leur pistolet à fléchette nous ont décrits les différents types d’aliens que l’on peut rencontrer dans un projet Agile. Après chaque présentation un vote du public permettais de savoir s’il avait déjà rencontré ou non cet alien. Ce qui a été amusant dans cet exercice a été de se rendre compte qu’à un moment ou l’autre nous avons tous étés un peu chacun de ces aliens, que nous soyons consultants agiles, scrum master, product owner ou manager. Cela démontre l’importance de la mise en place d’une amélioration continue des pratiques et des personnes et une remise en cause permanente de ses connaissances, ses pratiques et son niveau de pragmatisme.

  • La session participative de Jean-Claude Grosjean sur les outils agile pour Manager … Honnêtes

Format restreint très agréable, Jean-Claude nous a présenté plusieurs outils agiles utilisables par un manager pour être plus proche de son équipe et donc plus agile. Plus de détails sur cette session ici.

  • Le storymapping géant réalisé sous la direction de Nicolas Verdot, pour le mariage d’Emilie Esposito
  • La facilitation graphique, animé par Romain Couturier

Sans conteste le fil rouge de cet évènement. Très impressionnant la puissance de ce mode d’expression pour faire passer les messages importants.

  • Expérience d’un maître de donjons et dragons sur le management, ou comment trouver son style, par Guillaume DUQUESNAY

Initialement un choix par défaut, cette session a été une excellente surprise.  20 ans d’expérience en jeux de rôle, en tant que joueur, puis de maitre de jeu. Au fur et à mesure qu’on l’écoute, on ne peut s’empêcher de faire le parallèle avec la vie professionnelle.

Publié par Couthaïer Farfra

18 années d’expériences, dont 14 années en pilotage et direction de projets Mainframe et NTIC (Forfait, Assistance Technique, TMA, Centre de Services). Depuis 2009, j'ai découvert avec enthousiasme le monde de l'agilité, au travers de la réalisation de projets IT Scrum ou je suis intervenu en tant que Scrum Master et Consultant Agile (Crédit Agricole S.A., GENERALI, Banque de France, CNSA). En 2012, j'ai rejoins la société XEBIA ou j'interviens en tant que Consultant et Formateur (BI-SAM ; Voyage SNCF.com ; SFR ; Française Des Jeux ; Europcar ; AXA) sur les pratiques Agile et plus particulièrement le Kanban.

Publié par Nicolas Lochet

Une expérience projets/produits de 14 ans dont plus de 3 en coaching Agile d'équipes et d'organisation. Accompagnement depuis des niveaux de direction de projet jusqu'aux niveaux exécutifs. Speaker en conférence, écrivain, blogueur, formateur et facilitateur graphique pour partager/enseigner l'être Agile. Certifié SAFe Agilist, CSP, CSPO et Management 3.0

Publié par Gilles Mantel

J'ai 13 ans d’expérience professionelle. Je suis impliqué sur des projets itératifs et offshore depuis 2001 et j'y ai occupé tour à tour les postes d'ingénieur qualité, responsable des tests, analyste fonctionnel, et directeur de projet. Je forme et j'accompagne les clients de Xebia dans l’adoption de méthodes agiles (SCRUM, XP) et de pratiques d’ingénierie pilotées par les tests (TDR, ATDD). J'ai développé mon expertise au travers d’interventions dans des domaines métiers aussi variés que l’industrie, l’e-commerce, l’édition logiciel, le luxe, le public, les télécoms, ou les banques d’investissement. J'intervient régulièrement dans les conférences traitant de l'agilité et des tests depuis 2008.

Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous recrutons

Être un Xebian, c'est faire partie d'un groupe de passionnés ; C'est l'opportunité de travailler et de partager avec des pairs parmi les plus talentueux.