Publié par

Il y a 4 années -

Temps de lecture 7 minutes

Retour sur l’IoT à Devoxx et Mix-IT 2015

devoxx-mixit

Le mois dernier, j’ai eu la chance de participer aux conférences  Devoxx France (Paris) et Mix-IT (Lyon) en tant que spectateur et aussi speaker. Devoxx et Mix-IT sont des conférences organisées par les développeurs et pour les développeurs et abordent de nombreux thèmes: Agilité, architecture, Java, Cloud, Web, Big data. Il y a eu aussi des présentations sur le thème de l’Internet des objets (IoT) et les objets connectés. Je vous propose un retour rapide sur les principaux sujets abordés dans les différentes présentations IoT auxquelles j’ai assistées lors de ces deux événements:

1- La vulgarisation de l’IoT

De nos jours, l’Internet des Objets (IoT) est devenue un buzz world, on en parle de plus en plus, mais pour plusieurs ça reste une boite noire. Il y a un besoin de vulgariser le concept de l’IoT et de l’introduire à l’audience. Dans ce contexte, je note les présentations suivantes:

Comprendre l’IoT grâce à une boule …mais pas que (Devoxx/Conférence)


Laurent Huet et Phliippe Charrière font une introduction à l’Internet des Objets . A l’aide d’un objet connecté, la Sphero, qu’ils font évoluer petit à petit, ils expliquent les différentes parties de l’écosystème IoT en se focalisant essentiellement sur:

  • La partie hardware : Ils expliquent la différence entre les nano-computers ( e.g, Raspberry Pi ) qui sont utiles si on a un besoin de développement logiciels  et les micros-controllers ( e.g., Arduino) qui sont plus facile à utiliser pour interagir avec les composants hardware tels que les capteurs.
  • Partie communication: Ils présentent le protocole MQTT très répandu pour l’envoi des données IoT  des objets vers le cloud et qui vient d’être standardisé en 2014.

Cette présentation a permis aussi de voir un panel d’outils existants (hardware et software) pour construire un projet IoT.

devoxx-iot1

Introduction à l’IoT : du capteur à la donnée (Mix-IT/Conférence)


Dans le même esprit que la présentation précédente, Philippe Antoine et moi même avons essayé de définir ce qu’est l’Internet des Objets en présentant les usages existants aujourd’hui dans les domaines de la maison intelligents, la santé, la ville intelligente et le B2B.

Ensuite nous nous sommes focalisés sur la présentation des différentes briques technologiques qui constituent un projet IoT : de la partie hardware pour connecter les objets à la partie acquisition et affichage des données.
Pour mieux illustrer les différents concepts, nous avons appuyé notre présentation par un exemple simple de projet IoT : Une station météo à l’aide d’un capteur température et un Raspberry PI qui envoie les données de température via le protocole MQTT à un serveur Node js hébergé dans le cloud. Nous avons aussi présenté le concept de traitement en temps réel des données IoT en introduisant l’outils Amazon Kinesis.

Pour conclure, nous avons parlé du futur de l’IoT, de l’importance du rôle que vont jouer les possibles futures applications telles que Blockchain. Vous pouvez accéder aux slides ici  .

Lightning talks (IoT) (Devoxx/BoF Duchess France)

Au cours de ce BoF organisé par Duchess France, j’ai eu la chance de faire une petite présentation de 10 min sur l’image du monde connecté d’aujourd’hui et son évolution possible dans le futur ainsi que les challenges techniques à relever tels que la sécurité des données, le respect de la vie privée et la nécessité d’avoir des plateformes IoT ouvertes et scalables pour permettre à des objets hétérogènes de communiquer ensembles. Vous pouvez accéder aux slides ici  .

2- IoT & DIY (Do It Yourself)

Apprendre en s’amusant avec son compteur électrique (Devoxx/Quickie)

L’initiative DIY (Do It Yourself) est très répondue dans l’univers de l’IoT.  Dans ce contexte, Cédric Finance, présente comment à l’aide d’un Raspberry Pi, il a pu « hacké » le compteur électrique de sa maison pour s’amuser et aussi pour mieux gérer sa consommation électrique. Il a présenté des outils  comme ThingSpeak, ActiveMQ et MongoDB  qui lui ont permis d’accéder rapidement aux données de son compteur électrique , les stocker et les analyser. A la fin, il a montré comment à l’aide de ce montage, il a pu prédire sa consommation électrique et les pannes possibles de ses appareils électriques. Il a aussi présenté la plateforme Spark photon comme possible alternative au Raspberry Pi pour connecter facilement les objets chez soi. Voici son Github.

3- Les nouveaux protocoles de communication pour l’IoT

Bluetooth Low Energy: Du mobile aux objets connectés De l’API au protocole (Devoxx/Quickie)

Au cours de ce quickie, Damien Cavalière présente la techno Bluetooth Low Energy (BLE) qui est intégrée aujourd’hui dans plusieurs objets connectés, en particulier ceux qui interagissent avec les smartphone à travers par exemple l’Android Wear. Cette techno est très utilisée aussi pour interagir aussi avec les IBeacons. La particularité de cette technologie est qu’elle permet un débit de même ordre que celui d’un bluethooth normal (1 Mb/s) mais avec une consommation d’énergie plus faible ( jusquà10 fois moindre).

4- Le besoin de définir des cas d’utilisation utiles

Des objets connectés c’est bien, utiles c’est mieux (Devoxx/Conférence)

Par Matthieu PLANTEY

Par Ludovic Havel

Par Gwennael Gate

De plus en plus d’objets connectés apparaissent aujourd’hui sur le marché, mais d’après Matthieu Planty, 80% des startups créées dans le domaine de l’IoT disparaissent au bout quelques mois. Aussi, 30 à 40 %  des objets connectés sont abandonnés après 6 mois d’achat. Ceci est dû à un phénomène de « gadgetisation » des objets connectés et à un manque de définition de cas d’utilisation utiles. Dans ce contexte, Ludovic Have, présente quelques exemples du rôle que peut jouer les objets connectés dans  le domaine du B2B (e.g., dans les usines et le secteur de l’agriculture). Gwennael Gate a parlé de la robotisation des objets connectés et l’utilisation de l’intelligence artificielle pour créer des objets intelligents et autonomes. Ainsi, les objets connectés seront capables de communiquer ensembles, se comprendre et faire des actions par eux-mêmes.

5- IoT & applications B2B

La phygitalisation, le super pouvoir du développeur pour créer des objets connectés! (Devoxx/Tools in action)


A travers cette présentation, Cyril et Bertrand, on montré comment ils ont essayé de répondre à une problématique métier chez Leroy Merlin qui est de faciliter la recherche de produits pour les responsables de rayons et les clients. Pour cela ils ont crée un rayon interactif. Ils ont appelé ce concept qui consiste à relier le monde physique au monde digital, « phygitalisation ».

devoxx-iot2

La démo a consisté à connecter le rayon à l’aide des moyens du bord: un Raspberry PI, un Arduino, du câble, des LEDs, des tags NFC, et un rayon de magasin. En associant des leds et des tags NFC aux étiquettes des produits sur le rayon et à l’aide d’une application mobile, il devient plus facile pour les clients et les employés de trouver les produits en allumant les leds des produits sélectionnés à partir de cette application mobile.

6- IoT & Robotique

IoT, Java and Autonomous Drones (Devoxx/Conférence)

La technologie des drones s’est  bien développée au cours de ces 2 dernières années. James Weaver, se penchent sur cette technologie et montre comment on peut développer un drone autonomes à l’aide de la libraire open source Autonomous4j, une console implémentant JavaFX et un Raspberry Pi embarqué sur le drone et qui envoie les commandes de vol au drone via le protocole MQTT. Une deuxième étape du projet serait de pourvoir indiquer une position GPS au drone et qu’il soit capable de déterminer les commandes de vol nécessaires pour aller à la position indiquée d’une façon autonome.

devoxx-iot3

Publié par

Commentaire

2 réponses pour " Retour sur l’IoT à Devoxx et Mix-IT 2015 "

  1. Publié par , Il y a 4 années

    Arf mais non !
    Justement y’a pas de debit sur le BLE. T’envoie des tout petits paquets de temps en temps. C’est pour ca que ca consomme moins.
    Du coup tu deplace pas une image sur du BLE. Tu repasse en BT pour le faire.

  2. Publié par , Il y a 4 années

    Le commentaire précédent est complètement faux.

    En BLE, le débit (application throughput ) est de 0.27 Mbit/s

    BLE met en œuvre une nouvelle couche de liaison légère qui offre une faible consommation en mode attente , la découverte plus rapide de l’appareil , et les transferts de données point-à- multipoint fiables et sécurisées.

  3. Publié par , Il y a 3 années

    80 bytes de données par connexion
    Une connexion toutes le 7,5ms.
    Dans le meilleur des mondes bien sûr. Faut que le hardware suive.
    Bon courage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous recrutons

Être un Xebian, c'est faire partie d'un groupe de passionnés ; C'est l'opportunité de travailler et de partager avec des pairs parmi les plus talentueux.