Articles

Publié par

Il y a 2 années -

Temps de lecture 1 minute

Screencast : trouvez un commit avec git-bisect

En complément de l’article de Bastien Bonnet sur la commande git-bisect, voici une vidéo illustrant l’utilisation de cette commande et la recherche par dichotomie.


Pour rappel :

Pour ceux qui ont remarqué l’alias git lola qui affiche l’arbre de révision en ASCII art, tout est expliqué sur cet article de Konrad Parker.

Voici l’ensemble des alias et colorations que j’utilise dans ce screencast :

[alias]
        lol = log --graph --decorate --pretty=oneline --abbrev-commit
        lola = log --graph --decorate --pretty=oneline --abbrev-commit --all
        st = status
        co = checkout
[color]
        branch = auto
        diff = auto
        interactive = auto
        status = auto

Publié par

Publié par Alexandre Dergham

Au cours de ses 10 années d'expérience, Alexandre a développé des compétences dans les technologies JEE et Javascript qui l'ont rendu polyvalent. De ce fait, il intervient essentiellement sur des missions où sont requis des profils full stack.

Commentaire

2 réponses pour " Screencast : trouvez un commit avec git-bisect "

  1. Publié par , Il y a 2 années

    La démonstration est claire, par contre je pense qu’il y a une petite erreur au début sur la partie théorique.
    Contrairement au jeu « Plus ou moins », si le principe est à chaque itération de tester s’il y a le bug ou non, il n’y a pas 3 cas de figures mais uniquement deux.
    Soit il y a le bug, soit il n’y a pas le bug.
    On ne sait pas si on tombe directement sur le commit qui a produit le bug ou pas, il faut continuer jusqu’à ce que l’on ait testé le commit avant introduction du bug et le commit après introduction de celui-ci.

  2. Publié par , Il y a 2 années

    Il y a effectivement un décalage entre la partie théorique et la partie pratique et cela n’a rien de surprenant.
    En effet, la partie théorique présentée en première partie n’est pas nécessairement appliquée à la détection de commits défectueux.
    Dans le cas pratique qui nous intéresse (2ème partie), nous n’avons à disposition qu’un test binaire répété jusqu’à la dernière itération autorisée par la dichotomie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous recrutons

Être un Xebian, c'est faire partie d'un groupe de passionnés ; C'est l'opportunité de travailler et de partager avec des pairs parmi les plus talentueux.