Publié par
Il y a 9 mois · 12 minutes · Cloud

AWS re:Invent 2016 – Annonces de la 1ère keynote

Comme chaque année, la conférence AWS re:Invent se tient à Las Vegas. C’est l’occasion pour Amazon Web Services d’annoncer les grandes nouveautés qui trusteront l’innovation autour de leurs services au cours des mois à venir. Cette année la grand-messe a lieu du 28 novembre au 2 décembre, et autant le dire dès le départ, l’agenda est chargé ; faire le tour des nouveautés risque de s’annoncer corsé.

Les annonces ont été égrainées au cours des 2 keynotes, les 30 novembre, 1er décembre. Le plus simple sera donc sûrement de suivre l’ordre chronologique des journées pour les résumer. Retenons notre souffle, et commençons avec la première keynote du 30 novembre.

1500x500.jpeg

Keynote du 30 novembre

C’est Andy Jassy, CEO d’Amazon Web Services qui présente cette première keynote. Le ton est donné dès le départ, puisqu’Andy Jassy annonce cette année plus de 1.000 nouveautés en 2016. Rien de moins. OK, bien entendu, chaque nouveauté n’est pas forcément majeure, mais chacune représente une évolution, un enrichissement des services mis à disposition. D’autre part, Andy Jassy annonce que l’activité Web Services pourrait bien devenir sous peu l’activité principale de la société en passant devant la vente de produit en ligne ! Les ambitions sont bien là, comme nous le verrons avec le passage en revue des nouveaux services. Avant de commencer la présentation des services, n’oublions pas de rappeler qu’en 2017 AWS prévoit d’ouvrir la région France, qui risque bien d’être un game changer pour de nombreuses entreprises françaises.

Ne tardons plus et démarrons avec les annonces principales de la première keynote.

Elastic Compute: Nouvelles familles et évolutions

Famille T2

De nombreuses familles d’Elastic Compute évoluent pour proposer de nouvelles capacités, et tout d’abord la famille la plus accessible, soit la T2. Deux nouveaux types d’instances arrivent: T2.xlarge et T2.2xlarge. Elle reposent toutes deux comme le reste des instances de la famille T2 sur le principe de capacité CPU burstable. Ces 2 nouveaux types proposent par rapport au type T2.large, le même nombre de cœurs, soit 2 cœurs, mais surtout plus de mémoire, respectivement 16 Go et 32 Go. Vous pourrez en particulier apprécier ces nouveaux types d’instances si vous êtes gourmand en mémoire, et que vous avez des besoins CPU limités tout en ayant la capacité de burster.

Famille C5, I3, R4

La famille C5 représente la famille orientée usage CPU. Après les générations C3 et C4, la génération C5 vous propose des CPU reposant non plus sur l’architecture Intel Haswell, mais sur Skylake. Cette génération permet de doubler le nombre de vCPU disponibles par CPU, tripler les capacités réseau et plus que doubler la mémoire utilisable.

Les familles I3 (Support du NVMe) et R4 dédiées respectivement aux workloads orientés stockage et mémoire sont également annoncées, avec également des capacités largement améliorées.

N’oublions pas toutefois que ces resources par CPU, bien que largement améliorées sont re-découpées pour être allouées par quotas aux clients d’AWS. Le gain n’est donc pas forcement palpable aussi directement qu’on peut l’imaginer.

Elastic GPU

Grande nouveauté, les instances EC2 auront bientôt la possibilité de se voir attacher de petites capacités de traitement GPU, comme on a la capacité d’ajouter des interfaces réseau aux VM. Ce type de capacités restent toutefois limités à certains usages, mais pourra sûrement ravir les publics demandeurs de telles possibilités. Pour en savoir plus sur ces nouvelles capacités GPU des instances EC2, vous pouvez lire l’article du blog AWS présentant la nouveauté.

Amazon Lightsail

Les oreilles de certains hosteurs ont dû siffler au moment de cette annonce d’Amazon Web Services. En effet, AWS s’attaque au marché des VPS, et propose un nouveau service autour du Compute qui a pour objectif de permettre la création et la gestion des instances de type VPS à des prix bien plus raisonnables que des VM classiques. Le slogan est : « VPS made easy on AWS ».

Il est ainsi possible de créer facilement des VPS pour un prix commençant à 5 $ pour 1 CPU & 512 Mo de RAM. Ce tarif agressif est de bon augure pour les petits porte-monnaie et surtout vient titiller les tarifs de la concurrence qui ne manquera pas de riposter.

L’offre Lightsail répond particulièrement bien au besoin de créer facilement et rapidement des serveurs pour héberger des moteurs de blog comme WordPress ou encore Drupal.

Vous pouvez retrouver sur le blog d’AWS un article détaillant les possibilités d’AWS Lightsail.

Famille F1

Après les Elastic GPU et Amazon Lightsail, la famille F1 est sûrement l’autre nouveauté majeure relative à EC2. Cette famille apporte en effet l’accélération matérielle à base de FPGA (Customizable Field Programmable Gate Arrays). Cette nouvelle famille répond particulièrement aux besoins de type CPU intensive permettant de créer des traitements optimisés non plus uniquement au niveau software, mais via une programmation matérielle qui va permettre d’obtenir des capacités optimisées pour vos traitements. Par exemple, dans les domaines spécialisés comme l’analyse génomique ou sismique, il est possible d’obtenir des traitements 30 fois plus rapides.

Synthèse

La synthèse des nouveautés peut se retrouver en détail dans un article du blog d’AWS.

Amazon X-Ray

Avec AWS X-Ray propose de donner la capacité d’analyser et de débugger les workloads de production qu’ils soient simples ou distribués, tels que des programmes bâtis sur des architectures micro-services. AWS X-Ray agrège des données de différents services et resources qui composent vos applications, il est capable de restituer une vue bout en bout des performances de l’application. Cela a pour but in fine de faciliter le tracking d’anomalies en production, mais également de mieux comprendre où se trouvent les goulets d’étranglement de vos applications et comment les résoudre. X-Ray fonctionne déjà avec EC2, ECS et Beanstalk, et fonctionnera bientôt avec AWS Lambda. il est particulièrement appréciable de savoir que les traitements sont traçables sur plusieurs comptes, régions ou encore zones de disponibilité.

Amazon X-Ray

 

Services d’intelligence artificielle

Visiblement chez Amazon Web Services, tout comme chez ses concurrents, l’IA est un sujet sérieux, puisqu’on apprend que des milliers de salariés travaillent à développer de nouveaux services et fonctionnalités autour de l’intelligence artificielle et du Deep Learning. Echo et Alexa sont deux exemples connus de mise en œuvre de l’intelligence artificielle chez Amazon.

Amazon Rekognition

Amazon Rekognition a pour objectif de fournir de la reconnaissance d’images à tout un chacun sans être un expert du Machine Learning ou encore de la reconnaissance d’images, et ceci basé sur le Deep Learning.

Le service est capable d’analyser les images et de les classifier par catégorie (Extérieur, en journée, conduisant une voiture…) tout comme reconnaître les caractéristiques faciales (par exemple: Femme, souriante, portant des lunettes de soleil).

Le service permet de batcher les traitements, les analyses sont réalisées en temps réel, avec une capacité de reconnaissance qui s’améliore continuellement, tout en proposant des tarifs compétitifs. Le service est disponible dès aujourd’hui.

aws-rekognition

Amazon Polly

Le service Amazon Polly est dédié à la transformation de texte en langage du quotidien. Le service entièrement managé est capable de retourner un stream au format MP3. Les résultat sont re-jouables autant de fois qu’on le souhaite. Le service propose pas moins de 47 voix et 24 langages. De nombreux cas d’utilisation sont présentés sur la page d’accueil du service. Il est par exemple possible de convertir des articles en MP3, et donc transformer automatiquement des articles sous forme de podcasts :

Amazon Polly
Amazon Polly

Amazon Lex

Amazon Lex est la technologie présente dans Alexa fournie sous forme de service intégrable à notre programme. Il permet la compréhension de langage naturel (Natural Language Understanding / NLU), tout comme la reconnaissance automatique de la parole (Automatic Speech Recognition / ASR). Ces deux sujets se rattachent au sujet plus général du traitement naturel du langage (Natural Language Processing) au sein du domaine de l’intelligence artificielle.

Avec Lex, nous avons la possibilité entre autre chose de déclencher des traitements AWS Lambda qui permettent donc de réagir à de la voix via le lancement de traitements qui peuvent tirer partie de cette reconnaissance. Ces deux technologies couplées permettent de réaliser des interfaces conversationnelles de type Bot avec un minimum d’effort et de complexité.

Un article de Jeff Barr, l’incontournable évangéliste en chef d’AWS, permet de mieux découvrir les capacités du service.

amazon-lex

Amazon Athena

Le service Amazon Athena pourrait bien être le premier réel game changer avec effet immédiat annoncé cette première journée. Il paraît tellement évident et nécessaire qu’on se demandera rapidement comment on a pu s’en passer. Il permet ni plus ni moins de requêter vos données stockées dans S3 avec du SQL standard. Ce nouveau service s’inscrit dans le principe de pouvoir interroger toutes vos données sur AWS sans avoir à mettre en œuvre des traitements complexes pour y arriver. Le but AWS ici est de simplifier l’exploitation de vos données, et éviter qu’elles restent dormantes faute de services simples à utiliser pour les exploiter.

Ici également, nous avons le droit à un slogan pour expliciter le principe: « Redshift, EMR & Athena: The right tool for the right job ». Athena est facturé à la requête, et coût 5 $ par Tera bytes scannés pour les requêtes executées. Ainsi si nous souhaitons compter dans nos logs stockés sur S3 le nombre de réponses par code HTTP, il sera possible de passer une requête du type :

select backgroundresponsecode, count(*) from elb_logs group by backgroundresponsecode;

Facile, n’est-ce pas ? Qu’aurait-on du faire sans cette nouvelle capacité, déjà indispensable ?

Amazon Athena

Amazon Aurora

Patience ! Les annonces de la première journée ne sont pas encore terminées. Amazon Aurora, pour ceux qui ne connaissent pas, est la version optimisée de MySQL pour AWS. Cette version un peu spéciale de MySQL propose beaucoup de spécificités qui en font une option de choix lorsqu’on souhaite faire de la base de données relationnelle chez AWS, et encore plus lorsqu’on souhaite faire du MySQL ! Entre autres choses, MySQL Aurora scale plus efficacement qu’une simple instance RDS MySQL de part sa conception, mais il est par exemple possible d’avoir plus de réplicas à disposition.
Difficile de faire le tour des avantages en quelques mots, mais sachez que la demande numéro 1 des clients d’AWS est d’adapter les mécaniques proposées par Aurora pour PostgreSQL. Sachez, qu’AWS a écouté les demandes de ses clients, et va désormais fournir une version d’Aurora pour PostgreSQL avec la capacité de migrer simplement depuis la console une instance classique PostgreSQL vers une instance Aurora. Tout est détaillé sur le blog technique d’AWS.

AWS Greengrass

AWS Greengrass est une nouveauté d’Amazon Web Services qui permet d’embarquer AWS Lambda (et d’autres services) sur des devices connectés. Qu’est-ce que cela veut dire ? En substance, il est possible d’installer Greengrass sur des device connectés ou bien d’avoir à disposition des matériels directement compatibles (pré-installés avec Greengrass) qui seront en mesure de faire tourner différents services (compute, communications sécurisées, cache, ou encore messaging) localement sur le device, ce qui permet d’avoir les mêmes modèles de programmation sur le device que sur le Cloud.

Le service peut paraître obscur au commun des mortels, mais pour les fendus d’IoT, vous pourrez trouver plus de renseignements sur la page d’accueil du service.

Une version améliorée du bouton AWS IoT Button est d’ailleurs disponible en pré-commande (Disponible début février 2017). Toutefois, ne rêvons pas trop, la v1 n’a jamais été disponible en France, alors pourquoi espérer que cela change !

En vrac

AWS Snowball

AWS propose de passer à l’étape supérieure avec Snowball en donnant la capacité de migrer par valises 100 To de données. Mais si cela ne vous contente pas, vous pourrez migrer également par Exabytes. Vous vous doutez que 1 Exabyte (1 000 000 téraoctets, ou encore 1 000 pétaoctets ??!) de données ne tient pas dans une valise, ni dans 10. Qu’à cela ne tienne, AWS a la solution, ils vous envoient un camion ! Oui, un gros truck américain avec une remorque de 15 mètres de long ! Et en bonus, il vous faudra 10 jours pour le remplir de données à la vitesse d’1 Terabyte par seconde ! Le transport d’un tel camion rempli de données coûte déjà 250.000$. Que penser de la facture globale de clients prêts à utiliser ce service !

AWS Snowball
AWS Snowball

Certifications

Amazon Web Services propose de nouvelles certifications (en beta, les plus chanceux pouvaient la passer à l’événement re-Invent). Vous pourrez ainsi valoriser votre expertise dans de nouveaux domaines :

  • AWS Certified Advanced Networking
  • AWS Certified Security
  • AWS Certified Big Data

Programmes de compétences

Certains besoins correspondent sûrement à une telle demande qu’AWS a choisi de proposer des programmes de compétences dédiés à certains métiers. De nouveaux programmes de compétences sont disponibles :

Programmes APN

Pourquoi s’arrêter en si bon chemin ? AWS propose également de nouveaux programmes partenaires autour du Service Delivery, Secteur Public, et du Cloud VMWare (Plusieurs nouveautés annoncées au re:Invent tournent autour de VMWare).

Conclusion de la première journée

On a beau vouloir faire une synthèse rapide des nouveautés, les paragraphes s’accumulent, et il est long de faire le tour ne serait-ce que des annonces, et cela seulement après la première journée. Vous retrouverez bientôt les annonces des nouveautés de la seconde keynote dans un nouvel article qui arrivera à la suite de celui-ci. Si vous êtes arrivé en bas de cet article c’est que la plateforme AWS vous intéresse sûrement, sachez que Xebia recrute des passionné(e)s, ne soyez pas timide et venez en parler avec nous ! Nos clients sont friands de technologies Cloud, et nos projets Xebia Studio reposent souvent sur les services d’AWS !

Vous pouvez revoir la Keynote de la première jour sur YouTube à l’adresse suivante: https://www.youtube.com/watch?v=8RrbUyw9uSg

Alexis Kinsella
Alexis Kinsella est un consultant Xebia passionné aussi bien par les problématiques frontend (web et mobile) que backend. Après de longues années passées sur les technologies Java, Alexis a fait d'iOS, Node.js et du Cloud ( AWS Certified Solutions Architect - Associate ) ses nouveaux terrains d'expérimentation lui permettant d'explorer les architectures web et mobiles ainsi que leurs problématiques associées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *