Publié par

Il y a 10 années -

Temps de lecture 3 minutes

Jazoon – Jour 3 – Les secrets des programmeurs Rockstars

Etrange titre pour une conférence …
En fait, ce titre est celui d’un livre qu’Ed Burns (spec leader de JSF 2.0, travaillant chez Sun) a consacré aux traits de caractères principaux des grands noms du monde du développement logiciel (James Gosling, Adrian Colyer, Rod Johson, mais aussi Chris Wilson (architecte d’IE) ou Max Levchin (ancien CTO de Paypal)). Malgré l’aspect publicitaire de cette présentation (« je ne vous présente ici qu’une toute petite partie du matériel à ma disposition, pour le reste achetez mon livre »), nous n’avons pas regretté d’y avoir assisté.

Cette conférence était l’occasion de découvrir des extraits d’interviews (audio) qui ont servies à la réalisation du livre, et de percer les secrets de ces grands noms qui trustent conférences et honneurs.

De manière tout à fait arbitraire, Ed Burns a classé ces secrets en deux catégories : les secrets des temps anciens (on pourrait dire millénaires) et les secrets des temps modernes (qui ont particulièrement trait à l’édition logicielle).

Commençons par les secrets des temps anciens :

  • Avoir de la fierté mais la tempérer par beaucoup d’humilité : il ne faut pas hésiter à soutenir ses décisions, défendre son avis, mais ne pas oublier que nul n’est omniscient.
  • Reconnaître son ignorance : fortement liée à la notion d’humilité énoncée ci dessus.
  • Remettre en cause la sagesse conventionnelle : ce n’est pas parce qu’une position est la plus répandue que c’est celle qui va le mieux répondre à votre besoin.
  • Collaborer : l’homme est un animal social et il doit savoir s’appuyer sur son entourage.
  • Utiliser le collège invisible : liée à la notion de collaboration. Il ne faut jamais hésiter à s’adresser à l’expert d’un sujet donné pour continuer à avancer. La qualité du réseau est essentielle.
  • Compter sur la chance / le destin : le succès se battit parfois sur un coup de dé, la bonne idée au bon moment, comme Kohsuke Kawaguchi qui a comblé un vide avec Hudson.

Pour les secrets modernes :

  • Être expert de son outillage : celui qui maîtrise ses outils, sait choisir le bon utilitaire pour une tâche donnée, possède un avantage concurrentiel.
  • Sentir les tendances : cette notion, qui permet de voir plusieurs coups en avance, est essentielle dans notre secteur de marché en constante mouvance. Par exemple, Max Levchin a été visionnaire en utilisant Rails pour Paypal, ce qui lui a donné beaucoup de flexibilité. A noter que Dave Thomas voit le cloud computing devenir un standard sous dix ans.
  • Être motivé (et motivant).
  • Savoir imposer son idée : certains excellents frameworks / langages dorment sûrement dans des tiroirs, faute d’avoir convaincu les décideurs. Il faut savoir changer son point de vue et adapter son discours pour convaincre.
  • Savoir quand changer de métier (et / ou de mission) : il est normal d’atteindre un seuil de saturation devant un ordinateur. Il est important à ce moment d’être capable de lâcher de la pression pour regagner en sérénité.
  • Avoir un plan B en dehors du monde de l’informatique : curieusement, tous les interviewés ont sous le coude un rêve bien loin de l’informatique (Adrian Colyer vise un poste de garde forestier).

Même si elle ne s’écarte pas énormément des sentiers battus, cette présentation nous a séduite par sa forme : il est rare d’entendre un si grand nombre d’acteurs connus de notre écosystème s’exprimer avec autant de recul sur nos professions.
Elle nous a aussi séduit pour une autre raison, plus personnelle : la très grande majorité de ces secrets fait partie du code génétique de Xebia. Et entendre des cadors mettre en avant les valeurs que nous défendons au quotidien est une forme de fierté.

Secrets of the Rockstar Programmers, le livre à l’origine de cette présentation.

Publié par

Publié par Pablo Lopez

Pablo est directeur technique chez Xebia et formateur Hadoop certifié par Cloudera au sein de Xebia Training .

Commentaire

4 réponses pour " Jazoon – Jour 3 – Les secrets des programmeurs Rockstars "

  1. Publié par , Il y a 10 années

    ça va les chevilles?…

  2. Publié par , Il y a 10 années

    Gabriel,

    Il ne faut voir aucune prétention dans nos propos.

    Les valeurs énoncées ici sont effectivements des valeurs que nous vivons au jour le jour chez Xebia.
    Cela fait plaisir de savoir qu’elles sont partagées par d’autres personnes, que ces dernières soient des programmeurs Rockstars ou de plus anonymes comme nous.

    Rien de plus …

  3. Publié par , Il y a 10 années

    Un peu trop synthétique et finalement l’article n’énonce que des lieux communs dommage

  4. Publié par , Il y a 10 années

    Bonjour,

    Peut être aussi dire que ces personnes sont la plupart du temps des créations des services marketing ?

    Comme les « rockstars » d’origine, elles peuvent avoir du talent. Et certes il y a beaucoup de travail de leur part, ils méritent.

    Maintenant, comme, à lire les compte-rendus enflammés de ceux qui ont « vécu » ces événements, beaucoup de gens aiment ça…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous recrutons

Être un Xebian, c'est faire partie d'un groupe de passionnés ; C'est l'opportunité de travailler et de partager avec des pairs parmi les plus talentueux.