Publié par

Il y a 10 années -

Temps de lecture 4 minutes

Devoxx – Jour 1 – Adobe University

La première journée de Devoxx fut l’occasion pour Adobe de présenter lors de leur université leur nouvelle plateforme Flash. Pour cette présentation, quatre évangélistes Flex se sont relayés pour nous présenter ces différents produits Adobe :
Christophe Coenraets
Chet Haase qui travaillait anciennement sur JavaFX
Serge Jespers
Maarten Arten

DSC_1351

La plateforme Flash : qu’est ce que c’est ?

Cette plateforme Flash est composée de :

  • La gamme Creative Suite (avec Fireworks, Photoshop et Illustrator) destinée au designer.
  • Flash Catalyst qui permettra de générer une application Flex à partir des maquettes réalisées avec les outils précédents.
  • Flash Builder 4 pour le développement du reste de l’application et de son backend.

Flash Catalyst

Pour rappel Flash Catalyst est un outil permettant à partir d’un dessin réalisé avec les outils de la gamme Creative Suite de générer une véritable application Flex sans toucher à une ligne de code. Cet outil est capable de générer tous les composants graphiques disponibles dans Flex 4 et gèrent également les itemrenderer. Les effets et les transitions peuvent être également gérés avec cet outil. Lors de la session Tools In Action, une démonstration bluffante d’environ 30 minutes a été effectuée avec cet outil. Il y a cependant quelques conditions pour que la génération s’effectue au mieux :

  • Penser à bien séparer ses filtres et à les nommer proprement. Ceci afin que l’intégrateur puisse plus aisément les récupérer et les convertir en composant Flex.
  • L’intégrateur doit aussi bien nommer les composants une fois créés afin que le développeur puisse les exploiter plus facilement.

À la fin de cette courte session, nous avons pu voir le résultat : une application Flex reprenant la maquette de départ.

Flex 4

Cette nouvelle plateforme ne peut être utilisée qu’avec Flex 4. En effet, la nouvelle librairie de composants graphiques spark qui vient remplacer l’ancienne (que l’on nomme halo ou mx aussi) proposent de séparer l’aspect du composant de son comportement. Un billet a déjà été écrit à ce sujet. C’est ce qui permettra à Catalyst de générer l’aspect des composants. Le développeur quant à lui ne se préoccupera plus que des comportements du bouton tels que le traitement des données, la gestion des événements et le traitement avec le backend. Les composants peuvent également supporter les formes primitives (rectangles, ronds, carrés), les bitmaps, les textes riches et les vidéos. Autre nouveauté dans ce nouveau SDK, une nouvelle structure du code : les déclarations des HTTPService et autres RemoteObject s’effectuent dans les balises <fx:Declaration>.

Spring BlazeDS Integration

Parmi les nouveautés, nous noterons la présentation de Spring BlazeDS Integration. Avec moins de configuration que BlazeDS, il est possible de mettre en place plus facilement un backend utilisant Spring. Grâce à des annotations, il est maintenant plus simple d’exposer ses services à la partie cliente.

Exemple :

@Service("contactService")
@RemotingDestination
public class ContactDao { 
...

On expose contactService à la partie cliente. Côté Flex, il n’y aura plus qu’à simplement appeler ce service grâce au RemoteObject. Concernant le lien client-serveur, Christophe Coenraets soulève un point intéressant : actuellement il est impossible pour le compilateur Flex de reconnaître les services exposés côté serveur. Effectivement, à ce niveau là le compilateur doit croire le développeur et ne possède aucune réelle visibilité. C’est pour cela que dans Flash Builder 4 a été ajoutée la possibilité de réaliser de l’introspection sur les services exposés côté serveur. Fonctionnant avec BlazeDS, LiveCycle Data Service ES et AMF PHP, Flash Builder est donc maintenant capable de reconnaître ses services et de les importer côté client.

Model Driven Development dans FlashBuilder

Une autre nouveauté dans FlashBuilder 4 est une nouvelle vue nommée Data Models permettant de réaliser des modèles de données et de les générer autant côté client que côté Serveur. Cette partie sera davantage détaillée dans la session de Jeudi : Model Driven Development using Adobe Flash Builder 4 and LiveCycle Data Services ES.

La présentation était réussie et les démonstrations très bluffantes. Flash Catalyst semble mature et Flash Builder 4 répond mieux aux besoins des développeurs (il est enfin possible de faire un Generate getter/setter sur une propriété !). Mais on attend toujours la release qui est maintenant prévue pour mi-2010 voire même un peu après.

Publié par

Commentaire

1 réponses pour " Devoxx – Jour 1 – Adobe University "

  1. Publié par , Il y a 10 années

    A noter que Spring BlazeDS Integration 1.0.0 est sorti depuis plusieurs mois déjà (http://www.springsource.org/node/1499), que la version 1.0.1 est sortie récemment, et que l’exposition des services peut également être activée via un fichier de configuration XML Spring classique.
    Utilisant la librairie depuis plusieurs semaines, je confirme que l’exposition de beans Spring via BlazeDS est maintenant d’une simplicité confondante !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous recrutons

Être un Xebian, c'est faire partie d'un groupe de passionnés ; C'est l'opportunité de travailler et de partager avec des pairs parmi les plus talentueux.