Publié par

Il y a 10 ans -

Temps de lecture 8 minutes

Revue de Presse Xebia

Revue de Presse Xebia
La revue de presse de l’actualité Java/J2EE hebdomadaire proposée par Xebia.

Actualité éditeurs / SSII

Le coin de la technique

Evènements de notre communauté en France et à l’étranger

Actualité éditeurs / SSII

http://sun.com 301 moved permanently

C’est officiel, Sun n’est plus. Outre les messages humoristiques (teintés d’amertume, chez James Gosling par exemple), le redirect de http://sun.com vers http://oracle.com, le rebranding de tous les logos (sur la page de téléchargement du sdk par exemple), la concrétisation du rachat de Sun par Oracle fait ressurgir les questions, orientées produit, que l’on se posait déjà lors de l’annonce de ce rachat. Dionysios G. Synodinos offre, via InfoQ, une liste détaillée de celles ci :

  • Java, la JVM, le JCP : Thomas Kurian a annoncé son intention de tirer le meilleur de chacune des deux JVM de la firme, Hotspot et JRockit, pour en faire le choix par défaut face à la JVM d’IBM. Les développements planifiés sont alléchants, avec entres autres un meilleur support du multi cœurs, suppression du permGen (pour permettre une meilleure intégration des langages type Groovy ou JRuby). Concernant le JCP, aucune annonce claire n’a été faite pour l’instant.
  • MySql : cette base de données est annoncée comme complémentaire de la base historique d’Oracle. Elle bénéficiera, selon Larry Ellison, de plus d’attentions que par le passé, et les préoccupations marketing seront dissociées de celles du grand moteur, avec une équipe commerciale dédiée.
  • JavaFx et RIA : Oracle a de nouveau affiché sa volonté d’investir massivement dans ces technologies. Certains analystes avancent que cet investissement viendrait boucher le trou laissé par l’échec d’intégration de Flex avec la suite BEA.
  • Netbeans : des produits cités, c’est le plus menacé. Oracle laisse planer le doute, mais serait plus enclin à pousser JDevelopper. Restent les rumeurs d’une survie en tant que second couteau, ou bien un hypothétique reversement du code source à la communauté …
  • Glassfish : face au mastodonte Weblogic, le serveur de référence JEE 6 serait proposé comme serveur d’appoint (l’expression officielle est departemental solution à opposer à l’enterprise solution Weblogic). Contrairement à MySql, Oracle n’annonce pas d’équipe marketing ou commerciale dédiée. Certains (comme Alexis MP) y voient une bonne nouvelle (Oracle présenterait une offre comparable à celle d’IBM – WAS Community Edition / WAS). D’autres au contraire, y voient le premier clou dans le cercueil de ce serveur (avec là encore une analogie à IBM et l’anémique Geronimo).
  • Service Cloud : là c’est officiel, les projets de Sun sont abandonnés.
  • Investissement dans l’Open Source: Oracle n’a pas fait d’annonce officielle sur la stratégie à venir, mais la majorité des journalistes / bloggers de l’eco système JEE sont très pessimistes vis à vis de la capacité d’investissement d’Oracle dans le libre.
  • Effectifs : sur un terrain plus terre à terre, Larry Ellison envisage le départ immédiat de 2000 personnes, et l’embauche de plus de 2000 nouveaux employés, principalement dans des postes d’ingénieurs, ou de commerciaux. Il ne s’est bien sur pas engagé sur un nouveau plan à plus long terme. Côté direction, le départ de Jonathan Schwartz semble entériné, et l’avenir de Scott McNealy est plus que flou.

Le coin de la technique

Première Beta pour Scala 2.8.0

Quelques nouvelles de Scala avec la sortie de la première Beta de la version 2.8.0, information relayée par JavaLobby et InfoQ.

Nouvelles fonctionnalités et nombreuses corrections de bugs sont au menu :

  • l’API Collection a ainsi été reconçue,
  • l’API XML a aussi été améliorée,
  • on peut utiliser des arguments nommés et/ou donner une valeur par défaut,
  • les Packages peuvent désormais contenir des méthodes, des champs ou des types,
  • il est possible d’utiliser des acteurs light,
  • le support des annotations Java nested a été ajouté.

De nombreux efforts ont aussi été apportés au niveau de la vitesse de compilation qui est maintenant plus rapide de 50%.
Côté outils, le plugin eclipse a été profondément remanié et de nombreuses opérations sont désormais réalisées par le compilateur Scala (et non plus l’IDE comme c’est le cas aujourd’hui). Scaladoc 2 fait aussi sont apparition avec un nouveau look-and-feel et plusieurs autres améliorations. Et pour le REPL, il supporte la complétion sur les objets, méthodes, champs et bien d’autres.

En bref, une release pas si mineure que ça ! Le téléchargement se passe ici.
A noter aussi la non compatibilité binaire entre la version 2.8 et la branche 2.7.

Apache JackRabbit implémente maintenant JCR 2.0

Sans grand bruit, l’équipe d’Apache JackRabbit a mis à disposition cette semaine la version 2.0 finale de leur projet. JackRabbit 2.0 est maintenant entièrement conforme à la JSR-283 (Java Content Repository 2.0) dont il est l’implémentation de référence.

Java Content Repository n’est pas une technologie très répandue, non pas parce qu’elle n’est pas satisfaisante, mais parce qu’elle adresse des besoins très spécifiques : JCR permet le stockage de documents sous forme arborescente tout en offrant des capacités transactionnelles, le versionning, ou encore une gestion de verrous. Les principaux cas d’utilisation sont les systèmes de gestion de documents, les CMS, ou des systèmes de stockage de fichiers organisés tels que le propose Artifactory, un repository Maven fonctionnant avec JCR.

JCR 2.0 apporte, outre un rafraichissement de son API, quelques améliorations majeures :

  • Query Object Model : un nouveau modèle de requêtes objet à l’image de Criteria chez Hibernate ou de QueryBuilder dans JPA 2.0. Nous vous parlions déjà il y quelques mois des perspectives liées à cette fonctionnalité au travers l’API proposée par Magnolia.
  • API de retention et hold : cette API vient complémenter l’API de lock déjà présente afin de permettre des politiques de rétention de documents particulières.
  • API de contrôle d’accès : les aspects de sécurité étaient peu abordés par la JSR-170 (JCR 1.0). Une API plus complète leur est désormais dédiée.

Au-delà de la conformance à JCR 2.0, JackRabbit 2.0 est maintenant basé sur Java 5, et offre la possibilité de recherche full-text sur les documents grâce à Apache Tika, un sous-projet de Lucene.

Ces changements ne suffiront probablement pas à eux seuls à élargir la communauté d’utilisateurs de JCR ; en revanche le récent engouement pour les technologies NoSQL peut contribuer à attirer vers JCR des équipes qui, jusqu’alors, auraient été plus frileuses à considérer un autre stockage de données qu’un SGBDR.

Un œil sur Lucene, Solr et HBase

Malgré son jeune age, HBase suscite un intérêt suffisant pour pousser certaines entreprises à l’utiliser en l’état en production : les services apportés par cette base de données NoSQL suffisent à faire oublier l’expérience difficile que peut parfois réserver ce projet.

Dans un tel contexte toute source d’information est utile. Le Jira et la mailing list du projet deviennent alors des sources d’informations précieuses qu’il s’agit de suivre avec attention pour être au fait des dernières corrections et solutions aux problèmes couramment rencontrés.
Pour répondre à ce besoin, Sematext, une entreprise américaine spécialisée sur Lucene, Solr et HBase diffuse depuis peu un digest régulier des nouveautés importantes sur chacune de ces technologies.

On apprend ainsi qu’une abstraction est en cours de développement pour HBase. Nommée HBql, elle vise à offrir une API proche de JDBC et un langage de requête SQL, ce qui constituerait un environnement de développement plus familier aux développeurs démarrant avec HBase (mais pas forcément plus efficace…).
Du coté de la communauté Lucene / Solr, c’est la recherche géo-spaciale qui semble actuellement monopoliser l’intérêt. Cette possibilité est présente depuis la version 2.9 dans Lucene et correspond à l’air du temps puisque la géo-localisation devient courante.

Evènements de notre communauté en France et à l’étranger

2ème anniversaire du Paris JUG

Mardi 9 février 2010 aura lieu le deuxième anniversaire du Paris Java User Group.

Pour l’occasion, l’équipe du Paris JUG nous a concocté une soirée spéciale sur le thème de l’Open Source :

  • 18h45 à 19h00 : Accueil
  • 19h00 à 19h10 : Le mot de l’équipe
  • 19h10 à 20h00 : Keynote de Sacha Labourey
  • 20h00 à 20h45 : L’open source en France
    • Comment Obeo est devenu membre stratégique de la fondation Eclipse
    • XWiki.org vs XWiki.com
  • 20h45 à 21h30 : Buffet
  • 21h30 à 23h00 : L’open source en France : Développons en Java
    • jCaptcha
    • Play! framework une (r)évolution pour les applications web en Java
    • jax-doclets
    • Présentation d’eXo Platform
  • 23h00 à … : 3ème mi-temps des juggers

Cette soirée aura lieu dans un amphi de 500 places de la Sorbonne (108 Boulevard Malesherbes dans le 17ème).

Xebia est fière d’être sponsor de l’événement.

En espérant vous voir nombreux …

Publié par

Publié par Xebia France

Xebia est un cabinet de conseil international spécialisé dans les technologies Big Data, Web, les architectures Java et la mobilité dans des environnements agiles. Depuis plus de 15 ans, nous avons la volonté de partager notre expertise et nos actualités à travers notre blog technique.

Commentaire

3 réponses pour " Revue de Presse Xebia "

  1. Publié par , Il y a 10 ans

    Il est intéressant de placer la volonté d’Oracle de pousser JDevelopper plutôt que NetBeans face aux résultats d’un récent sondage sur Java.net portant sur l’IDE Sun/Oracle préféré des lecteurs : JDevelopper récolte seulement 3 % des votes. Certes le résultat n’est pas nécessairement représentatif de l’ensemble de la communauté mais il permet tout de même de dégager une tendance…

    Michael Figuière (Xebia)

  2. Publié par , Il y a 10 ans

    Adoption par la communauté, support Java EE 6, outillage, applications critiques en production, véritable clustering, nombre de nouveaux clients depuis 18 mois, … La liste des différences entre Geronimo/WebSphere CE et GlassFish est *très* longue. La comparaison ne tient donc pas et, soyons clairs, ce n’est pas ce que j’espère comme futur pour GlassFish.

    Quant à l’utilisation de l’équipe de vente existante de WebLogic, c’est un large progrès par rapport à l’absence de force de vente GlassFish chez Sun! Un bon commercial est celui qui a plusieurs cordes à son arc (et qui sait s’en servir dirons certains ;)

    En tout cas pour GlassFish il s’agit d’un commit de la dernière transaction en cours. Reste à faire une begin sur la prochaine. Pas de rollback en vue!

  3. Publié par , Il y a 10 ans

    Votre analyse sur Netbeans est carrément fausse au vu des déclarations de Ted Farell (architecte en chef et vice président sénior d’Oracle) sur la stratégie d’Oracle pour les outils de développement Java.

    http://oracle.com.edgesuite.net/ivt/4000/8104/9236/12627/lobby_external_flash_clean_480x360/default.htm

    A partir de 11 minutes 40, il détaille leur plan pour Netbeans :
    – 11’48 : l’équipe netbeans est conservée entièrement comme l’équipe Java
    – 12 minutes : « nous voulons faire de netbeans le meilleur IDE pour la plateforme Java »
    – 12 minutes 10 : « netbeans platform est très importante pour de nombreux de nos clients qui construisent leur produit au dessus de netbeans platform. Nous voulons faire de netbeans platform la meilleure platform pour cela »

    Honnêtement plein d’analystes prédisaient la mort de Netbeans, il ne faut pas vraiment connaitre le produit et sa part de marché grandissante pour dire cela.
    Oracle ne va jeter un produit qui capture entre 30 et 40% du marché pour pousser les clients dans les bras d’Eclipse et donc d’IBM. Tout ça pour le remplacer par un machin d’1Go dont personne ne veut depuis des années.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous recrutons

Être un Xebian, c'est faire partie d'un groupe de passionnés ; C'est l'opportunité de travailler et de partager avec des pairs parmi les plus talentueux.