Publié par

Il y a 8 années -

Temps de lecture 6 minutes

Revue de Presse Xebia

Revue de Presse Xebia

La revue de presse de l’actualité Java/J2EE hebdomadaire proposée par Xebia.

Actualité éditeurs / SSII

SOA

Le coin de la technique

Evènements de notre communauté en France et à l’étranger

Actualité éditeurs / SSII

Zeroturnaround ouvre la bêta de LiveRebel

ZeroTurnaround est la société auteur du fameux JRebel. Cette librairie, qui a déjà quelques années et rencontre un certain succès, permet de changer « à chaud » le code Java. Pendant le développement, on évite donc d’avoir à attendre un redéploiement et l’on peut tester rapidement ses modifications. Si le hot-reload (nommé Hotswap) existe de base en Java, il a des limitations que JRebel permet en grande partie de contourner.
Les petits malins de ZeroTurnaround continuent donc dans la même direction et nous sortent LiveRebel, équivalent de JRebel mais pour la production. Le bêta-test est donc ouvert à tous et cette version permet de contrôler jusqu’à trois serveurs. Comme JRebel, la version définitive sera payante.

Grâce à sa console tournant sur son propre serveur, LiveRebel, permet de:

  • prendre en charge des nouvelles versions des applis (jar, ear, war) avec prise en charge:
    • des modifications de code (sauf remplacement d’interface et changement de superclasse)
    • des changements dans les ressources
  • lister les différences entre 2 versions
  • déployer une nouvelle version ou effectuer un rollback du code
  • utiliser une API REST pour automatiser le contrôle des différentes actions

Pour plus de renseignements, la FAQ ainsi qu’un walkthrough sont à votre disposition.

La console avec les différences entre 2 déploiements:

La console avec les différences entre 2 déploiements

Tout cela donne envie et on a tendance à se demander « mais pourquoi ça n’existait pas encore. ?! ». Néanmoins, on se gardera de se réjouir trop vite. Il serait très risqué de s’aventurer à tester du code en production en pensant que l’on pourra toujours le patcher à la volée. En effet le versionnement des données reste a prendre en compte: si un code bancal enregistre des données en base avec une erreur, il faudra y remédier en prévoyant:

  • soit une verrue dans le code traitant ces cas particuliers
  • soit un update correctif de la base

C’est donc certes faisable et LiveRebel reste une belle évolution, ne serait-ce que pour remédier rapidement aux bugs sans impact sur les données. Mais, et sans remettre en cause la qualité de la librairie, ce n’est pas l’arme absolue. Si l’on peut se permettre de faire abstraction de certaines problématiques sur un poste de développeur, il faudra bien se garder de toute précipitation sur « la prod' ». Par ailleurs, et c’est étonnant, le forum du produit semble encore bien vide. Est-ce à dire que le produit est déjà parfait et sans bugs ?

JDK 7, Developper Preview

JDK 7 est à présent disponible pour les développeurs. Alors que le dernier milestone avait pour objectif de finaliser la liste des nouvelles fonctionnalités, cette version ( milestone 12 ) est relativement proche de la version finale et les développeurs sont invités à se l’approprier afin de faire la chasse aux bugs. La page de rapport de bug d’Oracle ou ses forums sont à votre disposition pour toutes remarques. Alors à vous de jouer en téléchargeant le dernier build ici.

SOA

Integration sur le cloud

Mulesoft a ouvert au public il y a quelques jours une version bêta de Mule iON, sa nouvelle plateforme d’intégration en tant que service (iPAAS). L’idée est de mettre à disposition un ESB qui fera le lien entre l’entreprise et ses différentes applications (voire services) sur le cloud.
Les principaux freins au déplacement des ESB vers les nuages restent les grandes inconnues du cloud : la sécurité, la répudiation, l’identification, la prise de contrôle… Mule iON tente de résoudre ces problématiques, en fournissant une gateway sécurisée, pour permettre à vos applications hébergées de communiquer avec vos clouds et les réseaux sociaux.
Il va de soit qu’une telle solution ne s’adresse qu’à de gros consommateurs de clouds (ceux qui ont plusieurs hébergeurs) ou des réseaux sociaux, avec d’importants besoins d’orchestration. Néanmoins, cela permet de s’abstraire de la gestion d’une infrastructure complexe dédiée à cette intégration de plus en plus difficile. Cette tendance, à surveiller, est peut être appelée à se développer fortement ces prochaines années, la multiplication des SaaS aidant.
MuleSoft ne propose pour l’instant pas d’élément de prix. La bêta de Mule iON se trouve ici.

Le coin de la technique

NetBeans 7 ne supporte plus Ruby : la communauté, si

Fin janvier, Oracle annonçait la fin du support Ruby dans l’IDE NetBeans. Cependant, la communauté des développeurs Ruby utilisant NetBeans ne s’y résout pas. Tom Enebo, l’un des committers principaux du projet JRuby, a annoncé dans un article sur DZone, le lancement du NetBeans Ruby Project. Cette initiative vise à assurer la continuité du support de Ruby au sein de l’IDE Oracle. Tom travaille à plein temps sur le développement de JRuby, sur lequel NetBeans a basé son support du langage jusqu’ici. Il a déjà annoncé que certains de ses camarades, piliers de JRuby, participeraient également au projet : Charles Nutter, Nick Sieger et Yoko Harada.

Tom Enebo a également été interviewé par DZone à ce sujet pour fournir plus de détails. L’appel est donc lancé à la communauté pour toutes les bonnes volontés qui souhaitent continuer à utiliser Ruby au sein de NetBeans. La structure du projet n’est pas encore complètement définie mais le projet existe. Merci à Tom et à tous les futurs contributeurs.

Evènements de notre communauté en France et à l’étranger

DevOps Day à Boston le 7 et 8 mars

DevOps, a pour objectif de réduire le mur d’incompréhensions entre les équipes de développement et les équipes d’exploitation.
Le premier évènement de l’année (DevOps Day) qui lui est consacré s’est tenu à Los Angeles la semaine dernière. L’une des présentations « DevOps : State Of the Union » est un recueil d’interview d’experts du secteur sur « où nous en sommes » et « où nous allons ». Ces experts parlent de leurs outils et de leurs idées pour faire de DevOps une réalité.
Le prochain évènement aura lieu à Boston, les 7 et 8 mars prochains. Le programme alterne des Open Spaces et des présentations formelles.
Un de ses organisateurs, Patrick Debois, en a d’ailleurs effectué fait hier soir au 3ème anniversaire du ParisJug. Il a rappelé que la priorité devait être toujours la satisfaction du client. Au travers de petites phrases comme « le développement n’a aucune valeur avant que ça fonctionne en production », il insiste pour que toutes les équipes travaillent ensemble. Pour ce faire, l’un des principaux moyens est de mieux s’outiller pour, à terme, obtenir des déploiements reproductibles.

Nomination d’un « DSI Groupe » de l’état

Le conseil des ministres vient de nommer un « DSI Groupe » de l’état : Jérôme Filippini. Il va être en charge de la coordination des différentes DSI de chaque administration et de l’optimisation de leur fonctionnement, notamment par la mutualisation de moyens. En tant que société de services, il est intéressant de savoir ce qui se cache derrière la mutualisation des moyens et quelles vont en en être les conséquences. Réduction des postes dans les DSI ? Création de cellules transverses ? De centre de compétences ? Mutualisation des infrastructures ? Nouvelles applications communes à toutes les administrations ? Affaire à suivre…

Publié par

Publié par Xebia France

Xebia est un cabinet de conseil international spécialisé dans les technologies Big Data, Web, les architectures Java et la mobilité dans des environnements agiles. Depuis plus de 15 ans, nous avons la volonté de partager notre expertise et nos actualités à travers notre blog technique.

Commentaire

1 réponses pour " Revue de Presse Xebia "

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous recrutons

Être un Xebian, c'est faire partie d'un groupe de passionnés ; C'est l'opportunité de travailler et de partager avec des pairs parmi les plus talentueux.