Revue de Presse Xebia

La revue de presse hebdomadaire des technologies Big Data, Cloud et Web, architectures Java et mobilité dans des logo-revue-presse220-150x102environnements agiles, proposée par Xebia.

Agilité

An introduction to cost of delay – Agilité

Derek Huether nous propose ici une introduction au concept du coût du délai.

Le travail de priorisation, au coeur du rôle d’un Product Owner Agile n’est jamais évident. Pour faciliter celui-ci, le calcul du coût du délai est l’un des moyens dont le Product Owner peut user. Derek Huether nous en fait une présentation simple, illustrée d’exemples et de calculs et qui nous permet rapidement de bien comprendre de quoi il s’agit.

On regrettera cependant sans doute que l’article manque un peu d’explications quant à la logique derrière le concept et ne s’étende pas à l’intégralité des notions derrière le coût du délai. Ici, Derek Huether suppose deux choses:

  • On peut évaluer précisément le bénéfice financier généré par la réalisation d’un élément (c’est rarement le cas et l’on pourrait par ailleurs évaluer des valeurs non financières).
  • L’impact d’un retard est purement linéaire et ne vient pas modifier le bénéfice financier généré par l’élément lorsqu’il est finalement livré. Ce n’est pas toujours le cas, tous les investissements n’ayant pas le même type d’urgence. Par exemple, la valeur d’une carte de Saint-Valentin prête passée le 14 février est proche de zéro quand elle serait importante les semaines qui précèdent la date de l’événement.

Si suite à la lecture de cette introduction vous voulez donc en découvrir plus et approfondir le sujet, je vous invite donc à parcourir cet article plus ancien, mais très complet avec de nombreux liens vers les notions les plus complexes du concept.

Bonne lecture

Holacracy and the search for Agile organization – Agilité

Brian Robertson nous propose ici une introduction aux principes de l’Holacracy, ce modèle d’organisation qui cherche à théoriser l’entreprise libérée.

Certes, d’autres articles sur le sujet existent (et pour certains qui rentrent plus dans le détail), mais là où l’article devient intéressant c’est que Brian Robertson est le père de l’Holacracy. De ce fait, l’article explique très bien les idées fondatrices de l’Holacracy et notamment en quoi ce type d’organisation diffère des organisation traditionnelles. Pour cela, il s’attache à faire une comparaison en 4 points: l’absence de description de postes, de délégation de l’autorité (remplacée par une réelle distribution de celle-ci), la disparition des réorganisations, et des jeux politiques de bureau.

Le modèle est intéressant, mais pour autant il ne faut pas perdre de vue que la vision manque forcément d’objectivité et s’inscrit par ailleurs dans le contexte de la publication d’un livre sur le sujet. Ceci étant, c’est peut-être là l’occasion de vous faire votre propre opinion!

If you can’t measure it, you’d better manage it – Agilité

« Si vous ne pouvez pas le mesurer, vous feriez mieux de le manager », attendez un instant… est-ce que cela ne devrait pas être « si ce n’est pas mesurable, ce n’est pas manageable »?

Henry Mintzberg revient ici sur un de ces dictons du business que l’on finit par répéter sans ne plus trop y penser. Alors que l’agilité réinvente le rôle de manager, que le mouvement #NoEstimates redéfinit les mesures, le message d’Henry Mintzberg est le bienvenu. Faites attention à ces raccourcis que l’on nous assène à longueur de temps, faites preuve de bon sens et allez voir ces quelques lignes pour bien réaliser à quel point il est important de manager ce qui n’est pas mesurable. C’est peut-être justement d’autant plus important qu’on ne peut le mesurer!

Mobilité

De nouvelles annotations sont arrivées sur Android

Depuis la version 19.1 de la librairie de support, il était possible d’annoter notre code avec des annotations permettant à Android Studio de nous aider dans la découverte de bugs potentiels directement à l’écriture du code. En effet, le but de ces annotations était de n’être que des simples markers aidant à la vérification par l’IDE. Par exemple, il existait des annotations pour vérifier qu’un paramètre de méthode devait ne pas être null (@NonNull et @Nullable), ou encore qu’un paramètre de ressource était du bon type (@ColorRes, @StringRes, etc).

La nouvelle version de la librairie de support (22.2.0) introduit des nouvelles annotations disponibles ici. Elles permettent notamment d’indiquer à Android Studio sur quel thread cette méthode est censée être exécutée, qu’un appel au super() est nécessaire ou encore que tel paramètre doit être compris entre 0 et 1.

Ces annotations sont un bon moyen de documenter le code et de permettre à Android Studio de réaliser des vérifications afin d’éviter des bugs potentiels.

Les 5 vidéos de la WWDC à ne pas manquer

Cette année, grâce à notre participation à la WWDC nous avons pu regarder en live la vaste majorité des sessions de l’événement Apple.
En effet, plus de 100 vidéos sont effectivement disponibles gratuitement sur le site https://developer.apple.com/videos/wwdc/2015/ mais, ici, nous voulons vous proposer une liste de must-see pour découvrir le meilleur des sessions de la semaine dernière.

1. Platform State of the Union
Considérée par plusieurs la Keynote pour les développeurs, Platform State of the Union permet d’avoir une vision d’ensemble de toutes les évolutions des plateformes et des technologies Apple.

2. Whats New in Swift
Présentée par Chris Lattner, What’s New in Swift explique toutes les modifications de la version 2.0 de Swift, y compris le modèle de gestion des erreurs, le keyword #available, les protocol extensions et les nouvelles fonctionnalités de Objective-C pour une meilleure intéropérabilité avec Swift. Aussi, plus d’informations sont disponibles sur le billet sur le blog officiel Apple.

3. Protocol-Oriented Programming in Swift
Cette vidéo, présentée par Dave Abrahams, lead de la Standard Library Swift, permet de découvrir les points de force de ce qui Apple appelle le Protocol Oriented Programming et de mieux comprendre les atouts de la nouvelle fonctionnalité de Protocol Extensions grâce, aussi, à un story telling d’exception.

4. Building Better Apps with Value Types in Swift
Les value types sont sûrement unes parmi les fonctionnalités les plus puissantes de Swift. Vous aurez probablement déjà vu plusieurs vidéos à ce sujet (notamment ceux publiés lors du SwiftSummit à Londres) mais cette dernière par Apple fournit un point de vue plus approfondi et très intéressant.

5. Profiling in Depth
La session Profiling in Depth fournit une vision d’ensemble de la nouvelle version du profiler intégré en Xcode 7 mais, surtout, elle présente un vrai cas d »exemple sur comment améliorer les performances d’une application à partir d’un code legacy Objective-C. [Spoiler: le refactoring d’une portion de code en Swift permettra d’améliorer visiblement les performances de l’application demo. Et, dans le final de la saison de Game of Thrones…].

Front

ECMAScript 2015 approuvé

C’est officiel, les spécifications de la quatrième version majeure de JavaScript (ECMAScript) sont approuvées. Parmi les nouveautés que l’on attend avec impatience : les classes, les « arrow functions », les promesses.

Back

Java 9: Le garbage collector G1 par défaut

Avec Java 7, Oracle a introduit un nouveau garbage collector, le G1 (Garbage First).

Le but de ce garbage est de minimiser les étapes de « stop the world » du garbage collector par défaut actuel, le CMS ou Concurrent Mark and Sweep.

Ces « stop the world » bloquent la JVM pendant le passage du GC. Ceci a peu d’impact sur une application batch mais sur des applications ayant des besoins de faibles latences, cela pose un vrai problème.

Oracle a donc décidé de passer le G1 en garbage collector par défaut pour la configuration serveur de Java 9.

Cette décision provoque d’ailleurs plusieurs débats dont vous pouvez trouver plus de détails ici.

Le coin de l’Alliance

XebiaLabs – XL TestView est désormais disponible en version d’essai

Afin de valider un projet, il est toujours nécessaire de passer par des batteries de tests vérifiant les différents points sensibles de l’application (unit, API, service, security GUI, etc …).
Cependant, interpréter toutes ces données pour donner une conclusion unique sur l’état du projet se révèle toujours être très long et très fastidieux.
XL TestView par XebiaLabs vise à améliorer, optimiser et faciliter cette analyse afin de décider si oui ou non, l’application doit être délivrée. Cet outil permet d’agréger les résultats de vos tests automatisé pour n’utiliser plus qu’un seul tableau de bord, avec tout les outils nécessaires à l’analyse du projet, mais également des tests eux-même.
La version d’essai d’XL TestView est disponible ici, et vous pouvez également télécharger le plugin Jenkins à cette adresse.

Akamis

L’acquisition doit être omnicanal. Donc entre une stratégie Inbound et Outbound Marketing, chez Akamis on a choisi aussi : on fait les deux. Pour illustrer, un très bon article sur le sujet, publié par le portail webmarketingcom. Bonne lecture.

Publié par

Publié par Xebia France

Xebia est un cabinet de conseil international spécialisé dans les technologies Big Data, Web, les architectures Java et la mobilité dans des environnements agiles. Depuis plus de 15 ans, nous avons la volonté de partager notre expertise et nos actualités à travers notre blog technique.

Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous recrutons

Être un Xebian, c'est faire partie d'un groupe de passionnés ; C'est l'opportunité de travailler et de partager avec des pairs parmi les plus talentueux.