Publié par

Il y a 1 mois -

Temps de lecture 3 minutes

Le #XKE sketchnoté (numérique)

Le XKE est une journée d’échange entre Xebians, réunis une fois par mois pour parler de sujets techniques, d’agilité et plus encore. C’est une tradition qui dure depuis très longtemps à Xebia (j’ai pu remonter jusqu’à 11 ans de blog) et que j’apprécie.

Pour le XKE de mars nous avions rendez-vous dans les locaux de Publicis Sapient, une première !

Je gribouille depuis l’année dernière et ma découverte du sketchnoting. C’est une pratique alliant la prise de notes et le croquis : faire concis, dessiner et le faire pour soi. Je trouve qu’il a largement augmenté ma faculté de concentration lors de la prise de notes (mais aussi ma fatigue lors des présentations… On ne peut pas tout avoir…).

Cet article présente les outils que j’utilise (en ce moment) pour sketchnoter et trois gribouilles que j’ai faites parmi les sujets que j’ai suivis depuis le dernier XKE.

Les outils

J’ai commencé très récemment le sketchnote en numérique (directement sur l’ordinateur). Pour cela, j’utilise un écran tactile avec un stylet. Le principal objectif que je voulais avoir avec une version numérique est la facilité d’édition, tout en ayant la possibilité de partager rapidement mes écrits. Pouvoir sketchnoter directement sur l’ordinateur, éditer et avoir la possibilité de sauvegarder une version qui s’édite facilement étaient donc mes critères principaux dans le choix de mes outils.

J’utilise en ce moment le stylet Surface Pen de Microsoft avec la Surface Pro et le logiciel Bamboo Paper de Wacom. Ils répondent à tous mes critères.

Il faut savoir maîtriser l’outil, ce qui demande beaucoup d’entraînement et de temps. Pour le coup, j’ai encore pas mal d’entraînement à faire, le stylet diffère un peu de l’écriture manuscrite dont j’avais plus l’habitude.

Les sketchnotes

Passons au vif du sujet. Voici trois sketchnotes rangés par ordre chronologique.

Cloud Native Cloud par Alexis Chotard. Parfois, il est difficile de mettre des images sur des termes très techniques. Il faut penser à des associations d’idées/images dans sa tête, déjà préformatées. Saisir l’idée principale n’est pas toujours simple non plus. Il ne faut pas avoir peur du vide sur sa feuille et penser à réorganiser l’ensemble à la fin (plus facile avec l’outil numérique justement).

Micro Frontend sur le projet RED par Romain Lafourcade. Quand on sketchnote en live, il s’agit aussi de savoir synthétiser l’information quand le flux est très important. Il faut retenir l’essentiel avant que la personne elle-même ne le fasse en conclusion (ce qui parfois n’est pas le cas d’ailleurs). Même problématique pour les termes techniques aussi : je m’avance un peu mais le sketchnoting sur des sujets informatiques est un joli challenge de ce côté.

Processus de communication: une sensibilitation par Laurent Dussault. Sur la communication, je pensais très rapidement aux bulles de BD, un peu comme pour raconter une histoire. Synthétiser n’est pas facile, il y a beaucoup de mots-clés non techniques qui peuvent aussi ressortir. Cette présentation sur la communication faisait appel à beaucoup de représentations visuelles que je n’ai pas exploité.

Le sketchnote, c’est bon pour la santé

Alors, cassez-vous les dents dessus si ça vous tente ! Vous pouvez déjà essayer de sketchnoter en prenant des notes qui implique des changements de styles d’écriture, puis peu à peu en rajoutant des symboles, et enfin en s’entraînant à organiser l’information. Et toujours dans l’optique de synthétiser. Vous pouvez commencer par lire le livre référence de Mike Rohde, Initiation au sketchnote pour plus d’informations. Et pour tout ce qui a trait au dessin en entreprise, l’excellent Penser, dessiner, révéler ! de Etienne Appert. C’est une chance de pouvoir s’entraîner une fois par mois avec les XKE, en plus de tous les autres médias disponibles sur internet !

Publié par

Publié par Aurore De Amaral

Ingénieur Scala, passionée par le NLP (TAL pour les vrais), le craftmanship et chez Xebia depuis 2016.

Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous recrutons

Être un Xebian, c'est faire partie d'un groupe de passionnés ; C'est l'opportunité de travailler et de partager avec des pairs parmi les plus talentueux.